featured_Piege-de-cristal

PIÈGE DE CRISTAL

8
Détonnant

John McClane, policier new-yorkais, est venu rejoindre sa femme Holly, dont il est separé depuis plusieurs mois, pour les fêtes de Noël dans le secret espoir d’une réconciliation. Celle-ci est cadre dans une multinationale japonaise, la Nakatomi Corporation. Son patron, M. Takagi, donne une soirée en l’honneur de ses employés, à laquelle assiste McClane. Tandis qu’il s’isole pour téléphoner, un commando investit l’immeuble et coupe toutes les communications avec l’extérieur…

La Tour Infernale.

Avec Piège de Cristal, John McTiernan s’est offert le luxe de réaliser le premier volet de l’une des sagas les plus marquantes du cinéma d’action : Die Hard. Initialement prévue pour être la suite de Commando avec Arnold Schwarzenegger, la première aventure de John McClane marque un tournant dans le genre et crée une évolution du héros invincible.

John McClane est un flic normal. Il n’est ni ancien béret vert, ni marine ou « monsieur muscle ». Il porte le Marcel comme personne et assume son caractère bien trempé, décuplant ainsi sa force d’identification. Face à lui, Hans Gruber : probablement l’un des « bad guy» les plus mythiques du cinéma d’action, campé par l’immense Alan Rickman.

Avec style et dans une tension quasi-constante, le spectateur suit Bruce Willis, notre héros tête brûlée et dur à cuire laissant apparaître quelques faiblesses et blessures, dans le dédale de l’inachevé Nakatomi Plaza, tour infernale dont les différents recoins offrent un panel varié de décors intéressants et parfois exigus. Marque de fabrique de la saga Die Hard, l’humour ponctue dialogues et situations, offrant pléthore de répliques cinglantes et ironiques comme seul le cinéma des années 90 savait le faire.

Piège de cristal, incontournable dont le héros a inspiré une multitude d’ersatz plus ou moins réussis, est le « huis clos » d’action culte à ne pas manquer. Une référence. 

La fiche

thb_Piege-de-cristal

PIÈGE DE CRISTAL (DIE HARD 1)
Réalisé par John McTiernan
Avec Bruce Willis, Alan Rickman, Bonnie Bedelia, Reginald Veljohnson
Etats-Unis – Action
Sortie : 21 Septembre 1988
Durée : 126 min




1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
dasola Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
dasola
Invité
Bonjour, dans Piège de cristal, moult fois vus c’est l’affrontement Willis/Rickman qui me plaît beaucoup. Et John McTiernan est un bon réalisateur. Bonne après-midi.