featured_personal-shopper-kristen-stewart

PERSONAL SHOPPER

7
Audacieux

Maureen, une jeune américaine à Paris, s’occupe de la garde-robe d’une célébrité. C’est un travail qu’elle n’aime pas mais elle n’a pas trouvé mieux pour payer son séjour et attendre que se manifeste l’esprit de Lewis, son frère jumeau récemment disparu. Elle se met alors à recevoir sur son portable d’étranges messages anonymes…
 

A life as a ghost.

Comme chaque année, la roulette du pugilat cannois s’est arrêtée sur plusieurs longs-métrages se disputant inlassablement une Palme d’or fantasmée et les faveurs d’un jury intransigeant. Après l’accueil incompréhensible réservé à American Honey, Olivier Assayas fût le deuxième réalisateur à subir le courroux d’une presse irritée par Personal Shopper, son nouveau film copieusement hué lors de sa première projection.

À une époque où, rappelons-le, le courage et l’aplomb cinématographiques nous font cruellement défaut, comment peut-on encore siffler un film – aussi critiquable soit-il – comme celui-ci ? N’est-il pas simplement possible, quels que soient nos espoirs, de saluer et de soutenir un cinéaste osant sortir de sa zone de confort, se mettre en danger, ainsi surexposé dans le plus grand festival du monde ?

Avec Personal Shopper, Olivier Assayas risque tout, du risible au grotesque, du touchant à l’inquiétant. Dans ce beau film de fantômes parisien (!), les codes d’un cinéma d’horreur où les portes claquent lorsque des verres se brisent soudainement sont réutilisés avec respect et application. Le réalisateur y scrute alors posément l’attente insupportable d’une jeune femme endeuillée, emmurée dans un passé qu’elle veut perpétuellement ressusciter.

> > Lire aussi : notre entretien avec le réalisateur Olivier Assayas

Incapable de se raccrocher à son présent puisque l’avenir se fait incertain (elle est atteinte de la même malformation cardiaque que son frère jumeau, décédé brutalement), Maureen est paralysée par une peur l’empêchant de se construire un futur. En préférant poursuivre un ectoplasme, elle finit par se placer elle-même dans une position de morte-vivante la protégeant, en apparence seulement, d’une vie trop complexe à expérimenter.

Objet étrange, unique en son genre, Personal Shopper représente une proposition radicale, impossible à situer entre adoration ou rejet. Remarquable incarnation de cet espace sans demi-mesure, Kristen Stewart s’impose, dès lors, comme une muse indéniable, une inspiratrice à qui Olivier Assayas offre un rôle-clé aux étonnants interstices. Bluffante de bout en bout, elle porte sur ses épaules ce film aussi terriblement imparfait que follement audacieux. Un OVNI.

La fiche

affiche-Personal-shopper

PERSONAL SHOPPER
Réalisé par Olivier Assayas
Avec Kristen Stewart, Lars Eidinger, Sigrid Bouaziz, Anders Danielsen Lie…
France – Thriller, Fantastique
Sortie :19 Octobre 2016
Durée : 105 min

 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de