featured_Mon-roi

MON ROI

3
Inconsistant

Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l’homme qu’elle a adoré? Comment a-t-elle pu se soumettre à cette passion étouffante et destructrice ? Pour Tony c’est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer…

Larmes et hystérie.

Sujets archi-rebattus, l’attachement émotionnel et la toxicité affective sont régulièrement retranscrits à l’écran par des réalisateurs aux inspirations diverses. Pour son quatrième film, Maïwenn s’en empare, à son tour, en élaborant sa propre version d’une histoire passionnelle et destructrice. Néanmoins, malgré l’apparente sincérité de sa démarche, Mon Roi ne ressemble en rien à la grande fresque existentielle et sentimentale qui était attendue, n’aboutissant que sur un long-métrage aussi maladroit qu’inégal.

Plongeant tête la première dans tous les clichés des relations amoureuses, la cinéaste enfonce moult portes ouvertes tandis que ses deux acteurs principaux (les convaincants Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot) se démènent pour faire exister des personnages archétypaux. A leurs côtés, c’est surtout Louis Garrel, étonnant en beau-frère sarcastique, qui crée la surprise en temporisant, fort heureusement, l’encombrante naïveté du film.

La fiche

thb_Mon-roi

MON ROI
Réalisé par Maïwenn Le Besco
Avec Vincent Cassel, Emmanuelle Bercot, Louis Garrel, Isild Le Besco…
France – Drame cinématographique
Sortie en salle : 21 Octobre 2015
Durée : 130 min
Article initialement publié le 18 Mai 2015




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de