featured_Mission-impossible-rogue-nation

MISSION : IMPOSSIBLE – ROGUE NATION

7
Réjouissant

L’équipe IMF (Impossible Mission Force) est dissoute et Ethan Hunt se retrouve désormais isolé, alors que le groupe doit affronter un réseau d’agents spéciaux particulièrement entraînés, le Syndicat. Cette organisation sans scrupules est déterminée à mettre en place un nouvel ordre mondial à travers des attaques terroristes de plus en plus violentes. Ethan regroupe alors son équipe et fait alliance avec Ilsa Faust, agent britannique révoquée, dont les liens avec le Syndicat restent mystérieux. Ils vont s’attaquer à la plus impossible des missions : éliminer le Syndicat.

De haute volée !

Si l’on excepte le 2e volet signé John Woo, trop nanardesque pour être réellement crédible et plaisant, Mission : Impossible demeure une saga d’action fédératrice étant parvenue à conserver une offre qualitative et des tranches de divertissement réellement satisfaisantes. Restant sur la très bonne surprise que fut le 4e épisode signé Brad Bird, l’équipe menée par Ethan Hunt reprend du service avec un Tom Cruise fringant, figure de proue indissociable d’une machine bien rodée. Moins patriote que Jack Bauer mais tout aussi tête brûlée et invincible, l’agent secret ne ménagera pas ses efforts pour faire éclater la vérité.

Ce nouvel épisode, louchant sur l’opus originel de De Palma mais effectuant une transition cohérente avec le précédent, est une nouvelle pierre à cet édifice plutôt solide. Rogue Nation remplit pleinement le cahier des charges en offrant au spectateur ce qu’il est venu chercher : un thriller d’espionnage prenant et des scènes d’action décoiffantes dont les cascades ont été assumées par le célèbre comédien.

L’intrigue tient la route, tandis que l’on se régalera devant les courses-poursuites endiablées (haletante séquence avec les motos) et les prouesses d’un casting à l’identité affirmée, bien complété par la troublante Rebecca Ferguson. Hormis Vesper Lynd dans Casino Royale, les personnages féminins ont (trop) souvent cette fâcheuse tendance à servir de faire valoir, facilement congédié lorsque le récit l’impose. Ce n’est pas le cas ici. La suédoise à la notoriété frémissante campe une troublante infiltrée aux motivations incertaines. Si McQuarrie se permettra deux plans (inutiles) sur sa plastique avantageuse, il recentrera heureusement notre attention sur la personnalité de cette nouvelle venue – que l’on espère recroiser bientôt.

Résolument fun, Mission : Impossible – Rogue Nation marie malicieusement l’ancien et le moderne, à l’image de ce séduisant segment dans les coulisses de l’opéra, et s’affirme comme une valeur sûre pour les amateurs de cinéma d’action et d’espionnage. Avec ce chapitre 5 aux ingrédients savamment dosés, la saga poursuit sa route en avant, sûre de ses forces, à pleine vitesse et sans dérapage. Réjouissant.

La fiche

thb_Mission-impossible-rogue-nation

MISSION : IMPOSSIBLE – ROGUE NATION
Réalisé par Christopher McQuarrie
Avec Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg, Alec Baldwin, Rebecca Ferguson…
Etats-Unis – Action, Espionnage
Sortie : 12 Août 2015
Durée : 132 min




4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
WidescreenSafraneselenieChonchonAelezig Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ChonchonAelezig
Invité
Bonne nouvelle ! Apparemment partout les critiques sont bonnes. Voilà une saga de réelle qualité. Heureusement que ce pauvre Tom a ça, car sinon il n’est pas trop à la fête en ce moment.
selenie
Invité
Fun et efficace… Mais rien n’est plus faut que le titre et rien n’est plus vrai et Tom Cruise veut simplement être James Bond !
Safrane
Invité
Safrane
Sans être un grand film d’espionnage, Mission Impossible Rogue Nation remplit parfaitement son rôle de divertissement à gros budget de l’été.

La mise en scène, plus qu’intéressante, ne suffit pas pour contrebalancer certaines faiblesses scénaristiques grossières. Les scènes d’action, bien construites, sont ni trop longues, ni trop courtes. Quelques autres moments sont également intéressants avec un excellent accompagnement musical délivrant une gestion du suspens millimétrée comme cette scène de l’opéra, justement souligné dans cet article.

On retiendra, néanmoins, un casting de qualité et une interprétation globalement convaincante, emmené par la sublime Rebecca Ferguson.

6/10.

Widescreen
Invité
Widescreen
Certainement pas le meilleur épisode de la saga. Surtout efficace dans ces épisodes les moins publicisés (l’opéra, la poursuite à moto assez violente, la bagarre dans la cave bien monté). Certains détails du scénario restent gênants, comme de grosses ficelles, même pour le genre « impossible ». Je regrette le Mc Quarrie de Jack Reacher avec son apparente crédibilité à plus d’un niveau.