featured_Mia-Madre

MIA MADRE

8
Bouleversant

Margherita est une réalisatrice en plein tournage d’un film dont le rôle principal est tenu par un célèbre acteur américain. À ses questionnements d’artiste engagée, se mêlent des angoisses d’ordre privé : sa mère est à l’hôpital, sa fille en pleine crise d’adolescence. Et son frère, quant à lui, se montre comme toujours irréprochable… Margherita parviendra-t-elle à se sentir à la hauteur, dans son travail comme dans sa famille ?

Mommy.

Un an après la tornade Mommy, c’est, à nouveau, une histoire traitant du lien mère/enfant qui offre leurs premières larmes aux festivaliers cannois. Infiniment supérieur à son décevant dernier-né – Habemus Papam, reparti bredouille de la Croisette en 2011 -, Mia Madre signe, en effet, les retrouvailles de Nanni Moretti avec la plus belle veine de son cinéma, celle entrelaçant finement le réalisme et l’imaginaire, les sentiments et la fantaisie.

Dissimulé derrière le personnage de Margherita, cinéaste engagée sombrant en pleine crise existentielle durant la lente agonie de sa mère, le réalisateur italien enchevêtre une désopilante réflexion sur le métier de réalisateur à la difficile acceptation d’un déclin inéluctable. Plus encore, il compose surtout, entre deux éclats de rires (dus à la composition de John Turturro, formidable en acteur cabotin), un long-métrage douloureusement universel, l’hommage subtil et tendre d’un fils à sa mère disparue.

La fiche

thb_Mia-Madre

MIA MADRE
Réalisé par Nanni Moretti
Avec Margherita Buy, John Turturro, Giulia Lazzarini…
Italie – Drame
Sortie en salle : 23 Décembre 2015
Durée : 107 min




1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
tinalakiller Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
tinalakiller
Invité
En tant que grande fan de Nanni, cette chronique m’encourage vivement à le découvrir !