match-bo-nov17-Jalouse-Histoire-Vraie

LE MATCH DU BOX-OFFICE | Jalouse VS D’après une histoire vraie

Jalouse

Nouveau film des frères Foenkinos, après leur premier long métrage La Délicatesse en 2011, Jalouse confirme l’attachement du public français pour l’actrice Karin Viard. Après un beau démarrage avec 315 000 entrées en 1ère semaine, prenant presque 50% de part de marché sur cette semaine de sortie, le film a facilement dépassé les 700 000 entrées. Porté par une critique enthousiaste, Jalouse a également pu profiter d’une belle combinaison de plus de 400 salles et d’un bouche à oreille bénéfique, de quoi flirter avec le million en fin d’exploitation ? Un joli succès de métronome pour les frères Foenkinos, qui avaient déjà vu La Délicatesse terminer sa course à presque 800 000 entrées.

> > Notre critique de Jalouse.

D’après une histoire vraie

Succès littéraire de 2015, auréolé du prestigieux Prix Renaudot, D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan était logiquement en bonne place dans la course pour une adaptation au cinéma. Il faut dire que son récit habilement cousu entre drame et thriller avait de quoi titiller le grand écran. Et avec Polanski à la réalisation, Assayas au scénario, Emmanuelle Seigner et Eva Green dans les rôles principaux, le projet ne laissait clairement pas indifférent. Pour couronner le tout, Cannes lui faisait l’honneur d’une sélection hors-compétition. L’accueil glacial de la presse et les premières images inquiétantes du trailer ont vite calmer les ardeurs. Plus proche du nanar que du captivant thriller espéré, le film s’est clairement planté avec une faible première semaine à 67 000 entrées et termine sa course à seulement 110 000 entrées. Un score médiocre pour un film au budget confortable de 13 millions d’euros, et clairement l’un des plus gros échecs du réalisateur.

> > Notre critique de D’après une histoire vraie




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre