match-bo-fev18-CMBYN-Tonya

LE MATCH DU BOX-OFFICE | Call me by your name VS Moi, Tonya

Sur le ring de ce match de février, deux poids lourds de la saison des cérémonies : Call Me By Your Name vs Moi, Tonya.

Call Me By Your Name

Précédé d’un buzz rare, Call Me By Your Name débarque enfin en France après son carton aux Etats-Unis (pour un film de cette catégorie) où il a raflé 17 millions – pour un budget de seulement 3.5 millions de dollars. Projeté dans seulement 93 salles, le film n’a pas démérité avec une première semaine à 108 000 entrées (lui assurant la 2ème meilleure moyenne par copie de sa semaine de sortie, où seul La Ch’tite Famille fait mieux). Cette romance sous le soleil italien démarre également bien en Europe où elle a réalisé de belles performances en Italie (114 000 entrées en 1ère semaine) et Allemagne (70 000 entrées). Le film qui révèle le jeune Timothée Chalamet cumule déjà à près de 240 000 tickets vendus avec un repli de seulement 15% en 3ème semaine (grâce notamment à l’ajout de nouveaux écrans), de quoi lui assurer un final dépassant les 300 000 entrées.

> > > Notre critique de Call me by your name

Moi, Tonya

Racontant l’histoire vraie de la patineuse Tonya Harding, Moi, Tonya prend le parti d’un biopic sous influence Scorsesienne et Coenienne. Si Margot Robbie est passée à côté de l’Oscar et du Golden Globe pour son interprétation de la patineuse trash, Allison Janney (qui joue sa mère) a en revanche raflé tous les prix de la catégorie Second Rôle. Une consécration pour le réalisateur australien Craig Gillepsie (The Finest Hours, Une fiancée pas comme les autres) qui s’est traduit par un bel accueil aux Etats-Unis avec 29 millions $ (pour un budget de 11 millions). Si la presse française a plutôt été emballé, son accueil dans les salles est décevant avec seulement 131 000 entrées au bout de 3 semaines d’exploitation. Un score loin d’être honteux mais très en-dessous des attentes pour ce genre de film, qui a bénéficié d’une belle couverture médiatique. Lady Bird et surtout La Forme de l’Eau (Oscar du Meilleur Film) s’en sortent bien mieux, avec respectivement 250 000 entrées et un million d’entrées.

> > > Notre critique de Moi, Tonya




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de