man-on-high-heels-photo

MAN ON HIGH HEELS

6
ETRE UNE FEMME

Ji-wook est un policier endurci prêt à tout pour arrêter les criminels qu’il pourchasse, en particulier Heo-gon, un mafieux notoire et cruel. Sa jeune collègue, traque, elle, un violeur en série et tombe peu à peu amoureuse de Ji-wook. Mais elle ignore que celui-ci a entamé une transition de genre et envisage de subir une opération chirurgicale. 

Finesse et monde de brutes.

Il est une légende. Ji-wook est le cauchemar des gangsters de Séoul qui narrent ses exploits avec un effroi mêlé d’un certain respect. Le corps lardé de cicatrices, des plaques de métal dans le bras et la jambe, ce flic encaisse les coups, inébranlable. Publiquement perçu comme une incarnation vivante de la virilité, il réserve à sa sphère privée son secret: au fond de lui, Ji-wook est une femme.

Man on High Heels se construit autour de cette dualité. D’un côté un polar dans la plus pure tradition coréenne, avec des scènes d’action aussi violentes que chorégraphiées, et de l’autre, un récit d’apprentissage en forme de portrait intime. Ce mélange surprenant sur le papier tient la route – il a ainsi convaincu le jury du Festival de Beaune 2016 qui lui a décerné le Grand Prix – et fait tout l’intérêt de ce film qui, s’il se contentait de traiter seulement l’un des ces deux aspects, se prendrait les pieds dans une forme de déjà vu.

Dans le rôle titre de « l’homme en talons haut », Cha Seung-Won joue de l’ambivalence du personnage, passant  de la maîtrise absolue et de la cruauté à la vulnérabilité et à la candeur. Il incarne ainsi un être complexe, stupéfiant, émouvant. Si l’on peut déplorer que le film suggère que la féminité est incompatible avec la force et la capacité de jouer des poings, Man on High Heels a au moins le mérite de traiter d’un sujet tabou en Corée, et pas toujours très bien appréhendé en occident, en l’enveloppant dans un thriller badass. Ses accents mélodramatiques révèlent peu à peu qu’entre deux bastons, c’est une histoire d’amour qui nous est contée. Et l’épilogue tout en ambiguïté chuchote que le combat le plus difficile à mener est celui qu’il faut livrer pour être soi-même.

La fiche

man-on-high-heels-film-poster-affiche

MAN ON HIGH HEELS
Réalisé par Jin Jang
Avec Cha Seung-Won, Oh Jung-Se, Esom 
Corée du Sud – Polar – Drame 
Sortie : 20 Juillet 2016
Durée : 125 min




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x