featured_maman-a-tort

MAMAN A TORT

4
Mention passable

Connaît-on vraiment ses parents? Anouk, 14 ans, découvre brutalement un autre visage de sa mère, à la faveur de l’incontournable stage d’observation de troisième qu’elle effectue dans la compagnie d’assurances où celle-ci travaille. Une semaine d’immersion dans le monde adulte de l’entreprise, avec ses petits arrangements et ses grandes lâchetés, qui bientôt scelle son jeune destin. Entre parcours initiatique, fêlure et premières responsabilités assumées, une forme d’adieu à l’enfance.
 

Méchants assureurs.

« France 3 aime ce film ». Le carton d’introduction à Maman a tort est annonciateur : nous aurons affaire à un téléfilm pour seniors et ménagères à l’abandon. Sur un sujet potentiellement intéressant, Marc Fitoussi livre un produit fade, sans dressage et servi à la hâte. Banalement interprété, platement (télé)filmé et probablement pitché sur un post-it par un stagiaire transparent, Maman a tort affecte à son héroïne pubère une mission sociétale à faire pâlir d’envie les frères Dardenne. Mignon mais tristement naïf. Le sujet méritait mieux. 

En restant gentiment superficielle, la comédie dramatique aligne les clichés sur l’entreprise comme l’on colle ses vignettes dans un album Panini. Suivant le probant modèle de l’enfonçage de portes ouvertes, Fitoussi défend dans son film des idées puissantes telles que « grandir, c’est moche » ou « les assureurs, tous pourris ». Entre la caricature et la satire, il y a irrémédiablement un écart que cette modeste bluette sociale n’a pas su franchir. Dommage que la réflexion reste aussi étroite qu’un placard à archives.

La fiche

thb_maman-a-tort 

MAMAN A TORT
Réalisé par Marc Fitoussi
Avec Jeanne Jestin, Emilie Dequenne, Nelly Antignac…
France – Comédie dramatique
Sortie : 9 Novembre 2016
Durée : 110 min




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Christoblog
4 années il y a

Je te trouve bien sévère pour ce film que j’ai trouvé plutôt sensible, intelligent et relativement original. Quand à dire qu’il est naïf, je dirais l’inverse : pas de happy end, pas de retournement de situation ultime, et une vraie désillusion au bout du compte pour la jeune protagoniste.
Ce glissement progressif de la comédie romantique au quasi film noir/social est intéressant.
C’est vrai que par ailleurs les seconds rôles sont assez faibles.

1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x