featured_louise-en-hiver

LOUISE EN HIVER

7
Délicatement touchant

À la fin de l’été, Louise voit le dernier train de la saison, qui dessert la petite station balnéaire de Biligen, partir sans elle. La ville est désertée. Le temps rapidement se dégrade, les grandes marées d’équinoxe surviennent condamnant maintenant électricité et moyens de communication. Fragile et coquette, bien moins armée que Robinson, Louise ne devrait pas survivre à l’hiver. Mais elle n’a pas peur et considère son abandon comme un pari. Elle va apprivoiser les éléments naturels et la solitude. Ses souvenirs profitent de l’occasion pour s’inviter dans l’aventure. Jusqu’à ce qu’une explication lui soit révélée et que tout rentre dans l’ordre.

La vieille femme et la mer.

Louise en Hiver s’ouvre avec un vieil album photos plein de souvenirs : sans rien dissimuler des défauts apparents de son papier vieilli, le film en gardera le grain brut et l’aspect artisanal. Ce parti-pris constitue la cohérence graphique du projet et fait délicatement écho aux thèmes abordés par l’histoire : la vieillesse, les marques du temps, le rapport au passé.

Notre grand-mère Louise rate le dernier train après l’été pour rentrer chez elle et se retrouve contrainte à passer l’hiver dans un petit village maritime du nord de la France, déserté par les vacanciers. Cette traversée en solitaire de la saison froide est toute métaphorique : l’occasion pour Louise de repenser sa vie et de se confronter à sa fin. Au présent de l’hiver orageux se mêlent ses souvenirs d’enfance et des bribes de rêves surréalistes…

On se souviendra des bleus de la mer déchaînée, des brouillards griffonnés au fusain et du vent dans les dunes ; de la bande originale remarquablement écrite et de la voix rauque et expressive de la narratrice ; et par-dessus tout, du sentiment de tendresse diffuse que nous laisse Louise après l’avoir quittée. Un petit film à savourer comme un chocolat chaud en décembre. 

La fiche

thb_louise-en-hiver

LOUISE EN HIVER
Réalisé par Jean-François Laguionie
Avec les voix de Dominique Frot, Diane Dassigny, Antony Hickling … 
France – Animation

Sortie en salle : 23 novembre 2016
Durée : 75 min 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de