featured_life-origine-inconnue

LIFE

Efficace

À bord de la Station Spatiale Internationale, les six membres d’équipage font l’une des plus importantes découvertes de l’histoire de l’humanité : la toute première preuve d’une vie extraterrestre sur Mars. Alors qu’ils approfondissent leurs recherches, leurs expériences vont avoir des conséquences inattendues, et la forme de vie révélée va s’avérer bien plus intelligente que ce qu’ils pensaient…

Alien 2.0

Les membres de l’équipage de la Station Spatiale Internationale introduisent à bord une vie extraterrestre. Alors qu’ils l’analysent, elle prend rapidement son indépendance et semble vouloir les tuer les uns après les autres… Allez, encore un remake, Hollywood n’en a pas marre ? Non, non, officiellement Life n’est pas une nouvelle version d’Alien ! Officieusement, on s’en rapproche quand même beaucoup, avec ce qui s’apparente à une relecture version années 2010 du classique de Ridley Scott. Le climat ultra-anxiogène, la claustrophobie du huis clos et le suspense en moins. Le numérique et la mécanique de blockbuster en plus. Rien de bien nouveau donc dans le scénario de Life, qui n’offre que de rares moments de réelle tension au milieu de séquences relativement prévisibles. Les protagonistes eux-mêmes restent assez transparents, du fait notamment de l’absence de séquences introductives suffisamment conséquentes pour qu’on s’attache à eux. Seul Jake Gyllenhaal a le droit à un peu de consistance, dans le rôle d’un cosmonaute qui s’est réfugié dans la station spatiale pour fuir une humanité à laquelle il ne croit plus. L’acteur, par sa composition quasi mutique, est également le seul à trouver un espace pour s’exprimer, les autres comédiens étant surtout là pour servir la logique du divertissement avant tout.

Daniel Espinosa, réalisateur du très bon, bien que méconnu, thriller Easy Money, livre d’ailleurs une mise en scène efficace qui sait maintenir le spectateur en éveil, là où les rebondissements du scénario n’y arrivent pas. S’il ne tire pas profit du confinement comme Ridley Scott en son temps, il fait déambuler, voire même virevolter, sa caméra à travers le labyrinthe en apesanteur de la station spatiale. Sous l’influence du récent Gravity, le réalisateur ancre également autant que possible son film dans une volonté de réalisme et offre quelques jolies séquences dans l’espace avec la Terre pour toile de fond. Cette volonté qu’a Life de garder en permanence un pied dans la réalité et de placer son action à notre époque ne fait que valider un peu plus un sous-texte, discret mais bien présent, d’une critique de l’Amérique de Trump. La menace est en effet ici bien plus insidieuse qu’à l’époque d’Alien, et peut vite grandir et devenir une menace pour notre humanité.

S’il n’égale jamais, et de loin, son ainé, Life reste un divertissement efficace et ce en grande partie grâce à son réalisateur qui réussit à dynamiser un scénario un peu trop prévisible.

La fiche

LIFE
Réalisé par Daniel Espinosa
Avec Jake Gyllenhaal, Ryan Reynolds, Rebecca Ferguson
Etats-Unis – Science-fiction, thriller
Sortie : 19 avril 2017
Durée : 104 min




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre