featured_Les-jardins-du-roi

LES JARDINS DU ROI

4
Scolaire

Artiste aussi douée que volontaire, Sabine De Barra conçoit de merveilleux jardins. En 1682, son talent lui vaut d’être invitée à la cour de Louis XIV, où le célèbre paysagiste du roi, André Le Nôtre, fasciné par l’originalité et l’audace de la jeune femme, la choisit pour réaliser le bosquet des Rocailles. Ce sera une pièce maîtresse des jardins, la salle de bal à ciel ouvert du nouveau palais que le Roi Soleil souhaite créer à Versailles pour éblouir l’Europe. Tout en donnant son maximum et en menant l’incroyable chantier pour terminer à temps, Sabine s’aperçoit vite qu’à la cour, le talent ne suffit pas : il faut aussi maîtriser l’étiquette et savoir naviguer dans les eaux troubles des intrigues. La jeune femme défie les barrières sociales et celles liées à son sexe ; elle noue même une surprenante relation avec le roi et gagne la confiance du frère du souverain, Philippe. Au-delà des interdits et des passions, au coeur d’une cour sur laquelle le monde entier a les yeux rivés, Sabine et Le Nôtre vont tout donner pour porter le rêve de leur vie malgré les obstacles…

Jardins et sentiments.

Alan Rickman est un comédien reconnu et admiré par de nombreux cinéphiles. Génialement détestable dans Die Hard, Robin des bois ou Harry Potter, l’acteur britannique s’est taillé une solide réputation des planches au cinéma, entre la comédie, le drame et les oeuvres romanesques (Raison et sentiments, Le parfum…). 

Presque vingt ans après son premier film derrière la caméra, il retrouve la mise en scène avec un film assez proche de ses premiers amours shakespeariens. Avec Les jardins du roi, il raconte « une histoire simple et intemporelle, comme un conte », avec une once de modernité plutôt intéressante – la place de la femme, vivre sa passion. Ce sont d’ailleurs ces enjeux très contemporains qui ont attiré Kate Winslet, impeccable dans le rôle de la paysagiste, qui voit en son personnage « une héroïne des temps modernes abordant la vie, l’acte de création et les émotions de manière très actuelle, de sorte que nous pouvons nous identifier à elle« . Sabine est effectivement une femme indépendante, fière et pleine d’espoirs. Le spectateur peut s’identifier régulièrement à elle alors qu’elle arrive dans le très guindé microcosme versaillais.

Face à elle, on retrouve un Matthias Schoenaerts une nouvelle fois irréprochable – une année très remplie et très « romanesque » pour le comédien belge après Suite française et avant de le voir dans Loin de la foule déchaînée – dans la peau du jardin attitré du Roi Louis XIV. Celui-ci collaborera avec la jeune femme et deviendra de plus en plus intrigué par ses méthodes plutôt avant-gardistes, avant de s’éprendre d’elle.

Si les thématiques traitées par Les jardins du Roi sont plutôt intéressantes – bien que pas forcément inédites – la dimension romantique et mélodramatique du film d’Alan Rickman accuse de grosses lourdeurs paralysant l’émotion. Le spectateur se retrouve ainsi à suivre une histoire plutôt plaisante mais régulièrement parasitée par des flashbacks de mauvais goût – jusqu’à cette insupportable séquence du « drame traumatique » révélé en fin de parcours.

Pour son second long-métrage, Alan Rickman réalise un film un peu trop sage qui se laissera plutôt suivre agréablement, notamment grâce à sa solide distributions ainsi qu’à un certain soin apporté à l’écriture des dialogues, mais ne marquera pas les mémoires. 

La fiche

thb_Les-jardins-du-roi

LES JARDINS DU ROI
Réalisé par Alan Rickman
Avec Kate Winslet, Matthias Schoenaerts, Alan Rickman…
Grande-Bretagne – Drame, Romance, Historique
Sortie : 6 Mai 2015
Durée : 117 min




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x