featured-les-chevaliers-du-zodiaque-la-legende-du-sanctuaire

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE

1
Jeunesse violée

Au commencement, il y avait une Déesse chargée de protéger la Terre, Athéna. Gardienne de l’équilibre, elle fut cachée des Forces du Mal.Quand sa vie est menacée, Seiya et les Chevaliers de Bronze endossent leurs armures. Ce sont les Protecteurs d’Athéna, les Chevaliers du Zodiaque. Pour sauver leur Déesse et l’avenir de la Terre, ils vont devoir atteindre le Sanctuaire du Grand Pope et y affronter sa légendaire armée des 12 Chevaliers d’Or. La plus grande bataille des Chevaliers du Zodiaque débute aujourd’hui.

Annihilation du Cosmos.

La japanimation a le vent en poupe ces derniers temps. Les studios décident de leur offrir une nouvelle jeunesse, provoquant attente nostalgique ou crainte rédhibitoire. Après Albator, le Corsaire de l’Espace, le cinéma offre une nouvelle jeunesse à l’un des plus mythiques des mangas. Les Chevaliers du Zodiaque est un monument, une série culte pour un grand nombre d’amateurs et de passionnés qui méritait le plus grand respect et donc une rénovation précautionneuse. Malheureusement, l’équipe du film n’était visiblement équipée que de dynamite.

La Légende du Sanctuaire est un viol de la licence, qui donne envie de se crever rétines et tympans. Il provoque le même cri de rage que lors d’un visionnage innocent de l’immondice Dragon Ball : Évolution. Difficile d’être plus à côté de la plaque qu’avec ce film d’animation qui s’acharne à rendre nos héros écervelés, ridicules et dénués de charisme dans leurs armures « tronesques » aussi criardes que les tenues des Inconnus dans leur sketch Les Pétasses. Outre la véritable déception au niveau du charac design qui transforme le sanctuaire en cité de l’espace et la bande de héros en boys band qui se la joue beau gosse.

Mais il y a encore plus désastreux. À vouloir caser un arc narratif de plusieurs heures en 93 minutes, la narration devient complètement caduque. Ainsi, la traversée des maisons des chevaliers d’or perd toute intensité par manque de temps, les combats sont torpillés à la hâte alors que l’on peine à suivre les innombrables affrontements simultanés jusqu’à un combat final d’un ridicule extrême.

À l’image de ce brave chevalier du Cancer affublé d’une risible séquence de comédie musicale, Les Chevaliers du Zodiaque : la Légende du Sanctuaire n’est rien d’autre qu’une insulte à tous les fans et sympathisants du manga originel. La seule chose que l’on peut souhaiter serait que Masami Kurumada se révolte et détruise toutes les copies de ce navet par une attaque « pegasus ryu sei ken ».

La fiche

thb_Chevaliers-du-zodiaque

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE : LA LÉGENDE DU SANCTUAIRE
Réalisé par Keichi Sato
Avec Nobuhiko Okamoto, Kenji Nojima, Rikiya Koyama…
Italie, Etats-Unis – Drame, Romance
Sortie en salle : 25 Février 2015
Durée : 93 min




5
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
PhilTom LeftShiryu Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Shiryu
Invité
Shiryu

Bonsoir! Je viens moi aussi de regarder ce film, étant un grand fan de la licence – dans son ensemble – et je n’ai pas été deçu. D’abord, je ne vois pas pourquoi Kurumada chasserait les copies de ce film, étant donné qu’il semble qu’il en soit le scénariste. Quand à parler de viol de la licence, on peut citer les autres films Saint Seiya… Si on peut regretter, pour ce film, la rapidité des combats, on ne regrettera pas leur raccourcissement par rapport à la série originelle où ils auraient pu être comparés à la longueur de ceux de… Lire la suite »

Tom Left
Invité
Tom Left

Je suis d’accord, tous les autres films sont mauvais, mais ils ont le mérite de respecter les personnages. Concernant la longueur des combats, il y a quand même un juste milieu entre les combats de la série et le BIM BAM BOUM C’EST FINI du film! Par contre, je ne comprends pas pourquoi tu parles de difficulté de compréhension des arcs narratifs entrecroisés vu que je n’en parle pas. Je dis juste que vouloir faire tenir tout l’arc narratif du sanctuaire dans 93 minutes, c’est débile, et que les combats s’enchainent tellement vite simultanément (parfois 3 en même temps dans… Lire la suite »

Phil
Invité
Phil

Mon dieu que ce film est mauvais..! je compatis et je comprends..! Payez 10€ et pleurez votre cosmos chers amis de saint seiya..!!! adaptation libre, reboot, j’veux bien mais il ne faut pas dénaturer les personnages comme ca..!! rien que de repenser à Deathmask, j’en fais des insomnies..! mon dieu, ils ont transformé le saint le plus cruel, le plus sournois, le plus malsain en Priscilla folle du désert..!!!!!! POURQUOI..!!!??? pourquoi réaliser un tel film qui massacre saint seiya..!? pourquoi ne prenez vous pas exemple sur les Lost Canvas..?? et puis tous les golds sont moches mais d’une force..! le… Lire la suite »

Tom Left
Invité
Tom Left
C’est une honte… Deathmask m’a donné envie de pleurer
Phil
Invité
Phil

Et moi, j’en fais des cauchemars..! lol et depuis quant les golds volent..? (au début) et pourquoi on voit Saga avec son armure des gémeaux (très laide) poursuivre Aiyoros alors qu’il est dejà pope au sanctuaire..?? et pourquoi le vieux Kido retrouve ce même Aiyoros au pied de l’horloge sacrée au fond d’une grotte au Népal..??? Comment le lion peut il se dégager du Genrô maoken sans tuer personne..!? grâce à Shaka qui lui parle..? ridicule..! la vierge n’a pas ce type de pouvoir et le maléfice ne disparait pas juste en parlant..! lol Omega étaient dejà bourrés d’incohérences mais… Lire la suite »