featured_Les-chansons-que-mes-freres

LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M’ONT APPRISES

8
Coup de coeur

Johnny vient de terminer ses études et s’apprête, avec sa petite amie, à quitter la réserve indienne de Pine Ridge pour chercher du travail à Los Angeles. La disparition soudaine de son père vient bousculer ses projets. Il éprouve également des remords à laisser Jashaun sa petite sœur de 13 ans dont il est très proche. Johnny doit reconsidérer son avenir…

Amour sans réserves.

Réalisé par Chloé Zhao, jeune réalisatrice née en Chine, ayant étudié en Angleterre et vécu dans le Dakota du Nord, ce premier long-métrage est à l’image du parcours de sa cinéaste : étonnant. De par son sujet – la vie dans une réserve indienne contemporaine – peu vu dans le cinéma américain ; mais aussi de par ses qualités intrinsèques, signes d’une très grande maturité, qui plus est pour un premier essai. 

Ce qui frappe tout d’abord le spectateur, c’est le sens visuel dont fait preuve Chloé Zhao. Ses grands espaces, elle les cadre en large, magnifiés par une photo solaire et lumineuse rappelant le travail d’Emmanuel Lubezki sur les derniers films de Terrence Malick. Il est d’ailleurs tout simplement impossible de ne pas penser au cinéma du mystérieux cinéaste texan, tant la voix-off et ces errances dans des lieux désolés, les « badlands », rappellent inévitablement le film du même nom – lui aussi premier essai de son réalisateur en 1973.

Mais au-delà de son aspect purement plastique, c’est par sa façon d’aborder avec sensibilité son sujet que le film sort du lot. Car en plus de marquer la rétine, le film transperce le cœur. Le destin de Johnny et Jashaun, qui ne cherchent qu’à s’émanciper de leur milieu de vie étriqué et gangrené par la pauvreté, est traité avec une extrême délicatesse, sans jamais tomber dans l’écueil du pathos et du misérabilisme. Les comédiens, à 90% amateurs, y sont pour beaucoup, en particulier les deux jeunes comédiens principaux. Hormis le fait qu’ils ne soient pas frère et sœur en réalité, John Reddy et Jashaun St John interprètent des rôles qui leur sont très proches. Et pour cause : cette vie, c’est la leur.  

L’aspect quasiment documentaire renforce encore davantage l’implication émotionnelle du spectateur et le plonge au cœur d’un environnement où tout sonne juste, où chaque parole, chaque geste semble frappé du sceau de l’authenticité – quand parfois réalité et fiction se rejoignent comme lors de cette séquence de l’incendie.

Chloé Zhao a su éviter, avec talent, les pièges du film indépendant à filtres Instagram, en nous offrant cette petite perle touchante et maîtrisée de bout en bout, s’affirmant définitivement comme une cinéaste à suivre de très près.

La fiche

thb_les-chansons-que-mes-freres-mont-apprises

LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M’ONT APPRISES
Réalisé par Chloé Zhao
Avec John Reddy, Jashaun St. John, Irene Bedard…
Etats-Unis – Drame
Sortie en salle : 16 Septembre 2015
Durée : 94 min

 




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x