featured_Les-anarchistes

LES ANARCHISTES

4
Trop sage

Paris 1899. Le brigadier Jean Albertini, pauvre et orphelin, est choisi pour infiltrer un groupe d’anarchistes. Pour lui, c’est l’occasion de monter en grade. Mais, obligé de composer sans relâche, Jean est de plus en plus divisé. D’un côté, il livre les rapports de police à Gaspard, son supérieur, de l’autre, il développe pour le groupe des sentiments de plus en plus profonds.

Deux bons acteurs, personne à la barre.

Présenté en ouverture de la Semaine de la Critique, Les anarchistes est le deuxième film d’Elie Wajeman après un Alyah passé complètement inaperçu. Les mauvaises langues pourraient être tentées d’affirmer que sans sa sélection cannoise, son 2e long-métrage aurait subi, plus ou moins, le même sort. 

Le démarrage du film est pourtant encourageant. Le travail de reconstitution apparaît plaisant, avec un soin apporté aux costumes et aux décors, ainsi qu’une photographie très élégante, traduisant la mélancolie de ses protagonistes.

Bénéficiant en plus de la présence de deux des meilleurs acteurs de la nouvelle génération, Les Anarchistes pouvait devenir une belle fresque historique et engagée. Tahar Rahim est impeccable, Adèle Exarchopoulos confirme qu’elle est capable de transmettre énormément d’un simple regard. Les deux comédiens assurent… Malheureusement, le cinéaste n’exploite jamais réellement leur talent et peine à insuffler l’âme nécessaire à son épopée sociale sur fond de romance contrariée. 

Si quelques tirades et une paire de scènes parviennent à extirper le spectateur de sa torpeur, Les anarchistes ne décolle jamais réellement et n’intéresse que par intermittence. Une déception évidente, un acte manqué.

La fiche

thb_Les-anarchistes

LES ANARCHISTES
Réalisé par Elie Wajeman
Avec Tahar Rahim, Adèle Exarchopoulos, Swann Arlaud…
France – Drame, Historique
Sortie en salle : 11 Novembre 2015
Durée : 101 min

 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de