featured_Lepreuve

L’ÉPREUVE

4
Tire-larmes

Rebecca est une photographe de guerre de renommée internationale. Alors qu’elle est en reportage en Afghanistan pour suivre un groupe de femmes qui préparent un attentat suicide, elle est gravement blessée par l’explosion d’une bombe. De retour chez elle en Irlande, pour se remettre de ce traumatisme, elle doit affronter une autre épreuve. Marcus, son mari et Stéphanie, sa fille ainée de 13 ans, ne supportent plus l’angoisse provoquée par les risques que son métier impose. Rebecca, qui est déchirée entre les souffrances qu’elle fait subir à ses proches et sa passion de photoreporter, doit faire face à un ultimatum : choisir entre son travail et sa famille. Mais peut-on vraiment échapper à sa vocation, aussi dangereuse soit-elle ? Renoncera t-elle à couvrir ces zones de combats, et à sa volonté de dénoncer la tragédie humaine de son époque ?

C’est son destin.

Certaines passions dévorent votre vie et prennent le pas sur vos obligations morales et émotionnelles, mais également sur votre instinct de conservation. C’est le cas de Rebecca, photographe de guerre, qui arpente les lieux de conflit pour rendre compte de ce qu’elle voit à travers l’objectif de son appareil. Pour elle, c’est une mission, une destinée. Alors qu’elle frôle la mort suite à un attentat suicide, celle-ci rentre en Irlande pour se remettre auprès des siens qui ne tarderont pas à lui faire sentir qu’il serait temps qu’elle tourne cette page de sa vie, pour se consacrer davantage aux siens. 

Si le sujet traité par Erik Poppe est plutôt intéressant, ce mélodrame porté par l’irréprochable prestation de Juliette Binoche peine à créer l’émotion et l’empathie souhaitées, la faute à une partition musicale (envahissante) à forte tendance lacrymale, ainsi qu’à un symbolisme lourdingue autour de l’eau et des effets de réalisation franchement douteux – le ralenti est presque toujours une mauvaise idée.

Le réalisateur, lui-même ancien photographe de guerre, a souhaité traiter ce sujet qui le touchait (inévitablement) de près. Dans son propre vécu, il a été amené à prendre en compte l’angoisse de ses proches à chacun de ses départs et la culpabilisation qu’elle induit. Ses intentions, louables, apparaissent (par intermittence) avec justesse à l’écran mais l’ensemble est beaucoup trop poussif et sentencieux pour réellement fonctionner. 

Certains apprécieront le voyage, le dépaysement et la superbe photographie de J-C. Rosenlund, mettant en avant une profession pourtant admirable et essentielle. Rien de suffisant toutefois pour justifier le déplacement.

La fiche

thb_Lepreuve

L’ÉPREUVE
Réalisé par Erik Poppe
Avec Juliette Binoche, Nikolaj Coster-Waldau, Lauryn Canny
Norvège, Irlande, Suède – Mélodrame
Sortie : 6 Mai 2015
Durée : 117 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de