featured_LSDLT

LE SEL DE LA TERRE

8
Marquant

Depuis quarante ans, le photographe Sebastião Salgado parcourt les continents sur les traces d’une humanité en pleine mutation. Alors qu’il a témoigné des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode… Il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d’une faune et d’une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète. Sa vie et son travail nous sont révélés par les regards croisés de son fils, Juliano, qui l’a accompagné dans ses derniers périples et de Wim Wenders, lui-même photographe.

Grandeur nature.

Auréolé du Prix Spécial dans la catégorie Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes, ce documentaire à la dimension poétique hors norme offre une vision du monde d’une beauté et d’une dureté rares. Il explore de manière chronologique le travail de Salgado, lui même narrateur et commentateur de sa propre vie et de ses images sous la caméra de Wim Wenders. Ce travail, qui représente le socle du documentaire, est habilement complété par des images rapportées du « terrain » par son fils, Juliano, qui a pu le suivre dans de nombreux reportages en Amazonie ou en Papouasie.

Durant une grande première partie de son oeuvre, le photographe s’est efforcé de montrer les maux de ce monde, ceux-là même que l’on n’expose pas dans les grands médias, la famine au Sahel ou le génocide rwandais notamment. En résulte des images bouleversantes et artistiquement superbes, où l’exode et la guerre côtoient la mort. À la manière d’un journaliste reporter d’images, Salgado rapporte ces évènements tragiques en leur insufflant un esthétisme épique et cru. Difficile de regarder ces photographies en face tant certaines sont insoutenables. C’est là que réside la force de proposition de Wim Wenders qui place le spectateur face aux horreurs du monde… en noir et blanc. Certaines voix pourraient s’élever contre un photojournalisme qui esthétise la misère mais personne ne niera son intention de vérité et de dénonciation.

Marqué de manière indélébile suite à la projection on comprend pourquoi Salgado est tombé dans l’épuisement et la dépression après avoir observé durant des années de tels fléaux. Après avoir parcouru les plaies de l’humanité, Salgado se reconstruit avec Genesis, un projet où il va cette fois rendre hommage aux territoires inexplorés de la Terre, en allant à la rencontre d’une faune et d’une flore encore vierges. Cette deuxième partie, qui permet de reprendre ses esprits, explore un nouveau défi écologique qui lui fera à nouveau parcourir le monde, de Sumatra à l’Alaska, livrant de nouvelles images incroyables.

Après de longues années passées en France, Salgado, accompagné de sa femme (qui a un rôle essentiel dans son travail), est retourné dans la ferme familiale au Brésil. Il y a retrouvé une terre devenue désertique et aride, détruite par la déforestation massive. La dernière partie du documentaire raconte le pari fou du couple de reboiser totalement le site, en plantant deux millions et demi d’arbres. Le résultat de ce nouvel écosystème paraît inimaginable et offre un épilogue plein d’espoir. Un grand documentaire comme on en voit peu !

La fiche

thb_LSDLT

LE SEL DE LA TERRE
Réalisé par Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado
Avec Sebastião Salgado, Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado
Brésil, France – Documentaire
Sortie en salles : 15 Octobre 2014
Durée : 110 min

 




3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
JulianMickael#Concours LE SEL DE LA TERRE : gagnez vos places de cinéma | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback
[…] l’occasion de la sortie en salle du documentaire de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado, LE SEL DE LA TERRE, LE BLEU DU MIROIR et LE PACTE sont ravis de mettre en jeu 5×2 places de cinéma pour […]
Mickael
Invité
Mickael
Je sors à l’instant de le voir, éblouissant tout simplement… Ta critique a tout dit, je ne peux rien rajouter… Un petit bijou.
Julian
Invité
Julian
Content que tu aies ressenti la même chose! Ce documentaire mérite un beau succès