featured_Le-cercle-des-poetes-disparus

LE CERCLE DES POÈTES DISPARUS

8
Incontournable

Todd Anderson, un garçon plutôt timide, est envoyé dans la prestigieuse académie de Welton, réputée pour être l’une des plus fermées et austères des États-Unis, là où son frère avait connu de brillantes études. C’est dans cette université qu’il va faire la rencontre d’un professeur de lettres anglaises plutôt étrange, Mr Keating, qui les encourage à toujours refuser l’ordre établi. Les cours de Mr Keating vont bouleverser la vie de l’étudiant réservé et de ses amis…

Carpe diem.

Classique du 7e art pour moult cinéphiles, Le Cercle des Poètes Disparus est un film symbole d’une jeunesse en quête de rêve et de liberté, bridée par les ambitions de leurs pères et par une institution pour qui la carrière et le prestige des hautes fonctions passent au-dessus de la culture et des aspirations personnelles. Cette recherche de soi est une étape pour tout un chacun, les passions amoureuses, l’émancipation et les désirs représentant des passages obligés vers la vie d’adulte.

Voix idéale de la conscience culturelle, le professeur de littérature John Keating incarne le mentor et guide poétique que nous rêvons tous d’avoir. Devant la caméra de Peter Weir, Robin Williams, au sommet de son art, campe ce personnage emblématique avec force et sincérité. Sa sensibilité irradie l’écran et contamine le casting juvénile.

Groupe hétérogène aux membres caractéristiques, ces poètes disparus combattent chacun leur Némésis. Tous portés par l’amour pour la vie, pour une fille ou pour un art, ces étudiants de la prestigieuse et austère académie de Welton évoluent et grandissent pour devenir les hommes qu’ils désirent être. Les jeunes Robert Sean Leonard, Ethan Hawke, Josh Charles et Gale Hansen se partagent l’affiche, allant jusqu’à être sur un pied d’égalité avec Robin Williams. Un casting de grands talents pour une histoire tout aussi belle que tragique, au sublime final devenu mythique.

« C’est dans ses rêves que l’homme trouve la liberté, cela fut, est, et restera la vérité ». C’est en cette citation que réside le message du Cercle des Poètes Disparus. Un récit qui résonne encore aujourd’hui et dont les thèmes restent d’actualité. Un incontournable pour tout amoureux du cinéma et défenseur de la liberté de choix.

La fiche

thb_Le-Cercle-des-poetes-disparus

LE CERCLE DES POÈTES DISPARUS
Réalisé par Peter Weir
Avec Robin Williams, Ethan Hawke, Robert Sean Leonard …
Etats-Unis – Drame
Sortie en salle : 17 Janvier 1990
Durée : 128 min




2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
tinalakillerMarla Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Marla
Invité
Oh, ça me rend triste de lire tout cela. Robin Williams me manque: http://marlasmovies.blogspot.fr/2014/08/robin-williams-ladieu-au-capitaine.html
tinalakiller
Invité
Héhé sympa cette rétro Ethan Hawke !
Ce film est en tout cas magnifique, pas gnangnan mais réellement émouvant. Quand je revois ce film, je me dis systématiquement que je ne vais pas pleurer à la fin et finalement je chiale comme un bébé !