LABOR DAY

LAST DAYS OF SUMMER

5
Moyen

Lors du dernier week-end de l’été, Frank, un détenu évadé, condamné pour meurtre, oblige Adèle et son fils Henry à le cacher chez eux. Très vite, la relation entre le ravisseur et la jeune femme prend une tournure inattendue. Pendant ces quatre jours, ils vont révéler de lourds secrets et réapprendre à aimer…

Long week-end de fin d’été

Après les franchement médiocres Juno et Young adult, Jason Reitman se décide enfin à revenir au cinéma en portant à l’écran un matériau plus intéressant que les torchons de l’usurpatrice Diablo Cody. Se chargeant lui-même d’adapter le roman de Joyce Menard, Long week-end, le cinéaste américain propose au spectateur un quasi huis-clos mêlant thriller, drame familial et romance.

L’été touche bientôt à sa fin. Henry et sa mère, anxieuse dépressive, effectuent leur sortie mensuelle au supermarché du coin et tombent sur Frank, détenu fraîchement évadé qui les contraint à le cacher chez eux. Mais cette séquestration ne se révèlera pas si pénible, Frank affichant progressivement un visage beaucoup moins menaçant qu’il n’y parait. Derrière le démon dépeint par les médias se cache un homme bon et serviable qui va réconcilier Adele avec l’amour. 

Last days of summer est-il la bonne surprise attendue de ce printemps 2014 ? Hélas, non. Certes, le mélo de Reitman bénéficie de la présence de deux acteurs charismatiques et impeccables : Kate Winslet et Josh Brolin. Tous deux irréprochables, ils portent ce drama sur leurs solides prestations, laissant transparaître les failles de leurs personnages. Malheureusement, ce film trop précautionneux peine à trouver son rythme, suspendant trop souvent le temps avec quelques séquences trop étirées, se trainant en longueur. Le suspens ne prend pas plus que l’empathie et le spectateur reste en retrait, observant de loin cette mécanique (un peu trop huilée) suivre son cours sans que la tension ne soit véritablement palpable.  

Si ce Labor day est une proposition inévitablement plus honorable que ses précédentes gaucheries, on pourra regretter que Jason Reitman n’ait eu la bonne idée d’aller au delà du drama propret et calibré qu’il nous sert ici. Trop sage, ce film d’enfermement peine à complètement convaincre, la faute à des personnages bien trop archétypaux (le fiston loyal et protecteur, la jeune ado prétentieuse, la voisine abusive, le flic zélé…) et à un dénouement mignon mais terriblement gentillet – l’apparition du benêt Maguire n’arrangeant d’ailleurs guère les choses. Le film, plutôt mou du genou, souffre également d’un problème de temporalité : Adele tombe trop rapidement sous le charme de son intrus, pour qui elle est prête à tout remettre en question après seulement quatre jours en sa compagnie, rendant cette histoire d’amour difficilement vraisemblable. 

Thriller romantique de bonne facture, Last days of summer est pénalisé par son académisme et ses invraisemblances malgré deux interprètes toujours dans le ton juste.

La fiche
thb_BlackCoal

LAST DAYS OF SUMMER
Réalisé par Jason Reitman
Avec Kate Winslet, Josh Brolin, Gattlin Griffith…
Etats-Unis – Thriller, drama
30 avril 2014
Durée : 111 min




1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Chonchon Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Chonchon
Invité
J’avais été déçue par Juno, mais bien aimé Young adult. J’attendais donc le verdict pour celui-là… Hum, ton avis ne donne pas trop envie. Mais je crois que je tenterai ne serait-ce que pour les acteurs.