featured_La-rose-pourpre-du-Caire

LA ROSE POURPRE DU CAIRE

7
Séduisante naïveté

Cecilia mène une existence morne et tourmentée. Le cinéma est son seul refuge et sa seule évasion. Lors d’une projection, Tom Baxter, le héros d’un mélo la Rose pourpre du Caire sort de l’écran et l’enlève. 

Rêve et illusion.

Le film commence avec la voix rieuse de Fred Astaire qui entonne le très jazzy Cheek to cheek : nous sommes au cœur des années 1930 aux États-Unis, dans l’État du New Jersey. Le premier plan est celui d’une affiche de film, The purple rose of Cairo, qui pourrait être une production à succès de l’âge d’or d’Hollywood ; le plan suivant est en contrechamp, le visage de la protagoniste Cecilia qui admire d’un air rêveur cette affiche, comme une promesse d’émotions et de bonheur. Au visage dessiné de la star du film, une certaine Anna Rayburn, fait écho le visage frais et naïf de Cecilia.

La rose pourpre du Caire est d’abord un portrait passionné des années 1930 américaines, les États-Unis de la Grande Dépression, l’impact de l’enternainment sur les masses populaires, le besoin de rêver : jazz, mode et cinéma. Mais il y a bien-sûr la fameuse trouvaille à laquelle il fallait non seulement penser, mais qu’il fallait oser tourner : briser la frontière entre l’art et la vie en faisant interagir directement les acteurs sur l’écran avec la salle de cinéma, jusqu’à bouleverser l’un et l’autre des mondes (le fictif et le vécu). Mais la magie de ce lien surréaliste ne saurait durer. 

De cette idée brillante, Woody Allen tire une fable douce-amère sur la force des illusions, leur caractère éphémère, parfois cruelles et pourtant nécessaires. « Les méchants, disait-il, ont sans doute compris quelque chose que les bons ignorent. » Aux bons restent le rêve et l’illusion, aux bons reste le cinéma. 

Cette confrontation entre un passé fantasmé et un présent qu’il faut aimer quand même est un des thèmes majeurs de l’œuvre du cinéaste, qu’il poursuivra notamment avec faste dans Minuit à Paris, 27 ans plus tard.

La fiche

la rose pourpre du Caire

LA ROSE POURPRE DU CAIRE
Réalisé par Woody Allen
Avec Mia Farrow, Jeff Daniels, Danny Aiello…
Etats-Unis – Comédie
Sortie : 29 Mai 1985
Durée : 85 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de