featured_La-nina-de-fuego

LA NINA DE FUEGO

8
Incandescent

Bárbara est une belle femme vénéneuse et psychologiquement instable, que son mari tente de contenir. Damiàn n’ose pas sortir de prison de peur de la revoir. Luis veut la faire chanter mais ne réalise pas encore qu’il joue avec le feu. Le trio se retrouve plongé dans un tourbillon de tromperies où la lutte entre la raison et la passion tourne à la guerre des nerfs…

Femme au bord de la crise de nerfs.

Bien aisé celui qui pourra proposer une analyse fine de La Nina de Fuego, tant ce récit croisé de trois destins qui vont brutalement rentrer en collision prend des chemins non balisés. Le réalisateur Carlos Vermut n’a pas à rougir face à ses 3 personnages principaux qui feraient pâlir d’envie Inarittu et les frères Coen : un père qui se bat pour sa fille malade, une femme psychologiquement instable enfermée par son mari et un ancien prof fraîchement sorti de prison. Par le plus grand des hasards (le bien nommé effet papillon), les trois protagonistes vont se retrouver dans un engrenage dont on est loin d’imaginer l’issue.

La construction en chapitres nous entraîne dans un état second où le temps et l’espace deviennent superflus et dont on ressort hagard. Entre comédie sociale et drame stylisé, ce mélange des genres donne des scènes marquantes aux dialogues incroyablement bien écrits. La mise en scène rugueuse, entrecoupée de titres K-Pop nous sortant d’une bienheureuse léthargie, nous plonge dans une histoire où tout est symbole.

La Nina de Fuego est une expérience cinématographique étonnante à vivre, du grand cinéma dans la lignée de La Piel que Habito, qui révèle un metteur en scène à suivre de très prés !

La fiche

thb_La-nina-de-fuego

LA NINA DE FUEGO
Réalisé par Carlos Vermut
Avec José Sacristán, Bárbara Lennie, Luis Bermejo…
Espagne – Drame, Thriller
Sortie : 12 Août 2015
Durée : 127 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de