featured_la-fille-de-brest

LA FILLE DE BREST

7
Limpide

Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d’un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.

La vérité à tout prix.

Emmanuelle Bercot bien plus intéressante derrière que devant la caméra. Malgré les éloges (et le prix cannois) reçus pour sa prestation dans Mon Roi, l’actrice-réalisatrice peine à nous convaincre pleinement. Quand elle enfile la casquette de metteur en scène, c’est une tout autre affaire. Après plusieurs longs métrages, tant pour le petit que le grand écran, elle s’est installée dans la catégorie des cinéastes qui comptent. 

Sollicitée il y a quelques années par les productrices d’Haut et Court afin d’adapter le livre d’Irène Frachon, Mediator, 150mg, la réalisatrice a accepté le projet après avoir rencontré la pneumologue en amont, voyant en elle un « extraordinaire personnage de fiction ». Ce qui intéressait Bercot était d’apporter un éclairage plus complet sur cette affaire en intégrant la dimension humaine à travers le combat hors du commun de cette justicière en blouse blanche. 

Pour incarner à l’écran cette femme volubile et énergique, il fallait une figure charismatique. Et c’est en suivant les conseils de la grande Catherine Deneuve, qu’Emmanuelle Bercot engagea la danoise Sidse Babett Knudsen (découverte dans l’hexagone depuis, via L’hermine, mais pourtant bien connue des cinéphiles adeptes du cinéma nord-européen). Et quel conseil judicieux de la part de l’actrice hommagée lors du dernier festival Lumière ! Sidse Babett Knudsen excelle dans la peau de la pneumologue brestoise. Elle habite son personnage avec une facilité et un naturel déconcertants. Difficile de ne pas l’imaginer à nouveau nommée aux prochains César tant elle est le moteur du film, une véritable tornade, lumineuse, burlesque et tendre.

Il serait toutefois injuste de passer sous silence le travail technique, impeccable. Bercot, elle, met très efficacement en lumière le marathon éreintant de cette femme, fermement décidée à révéler ce scandale sanitaire, à imposer la vérité à tout prix malgré le puissant lobby pharmaceutique et la complaisance des institutions. La mise en scène est alerte, l’écriture rigoureuse et le propos limpide sans faire excès de didactisme. Si La fille de Brest n’atteint pas la maestria d’un Spotlight, il déroule son implacable mécanique de film d’investigation avec réussite.

La fiche

thb_la-fille-de-brest

LA FILLE DE BREST
Réalisé par Emmanuelle Bercot
Avec Sidse Babett Knudsen, Benoît Magimel, Charlotte Laemmel… 
France – Thriller médico-juridique, Drame

Sortie en salle : 23 Novembre 2016
Durée : 128 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de