LA COMMUNAUTÉ | Bande-annonce du nouveau Vinterberg

Qui ?

Après une excursion littéraire, avec l’adaptation de Loin de la foule déchaînée, Thomas Vinterberg (le brillant réalisateur de Festen et La Chasse) revient sur ses terres avec La communauté, un film fortement inspiré de sa jeunesse : 

Je l’écris à nouveau en collaboration avec Tobias Lindholm (le réalisateur de A war et scénariste de Submarino et La chasse – ndlr). C’est très inspiré de mon propre vécu, j’ai grandi dans une maison comme celle du film. C’est une déclaration d’amour à cette période de ma vie.

Le cinéaste danois nous en parlait déjà au printemps 2015 lors de la promotion de son précédent long-métrage, plus romantique qu’à ses habitudes, qui ne fut pas forcément apprécié à sa juste valeur. Certains regrettaient peut-être la plume acide et sans concession de l’auteur de Festen. Mais La Communauté devraient les réconcilier avec Thomas Vinterberg. Il l’admettait lui-même l’an passé, il sentait en lui l’envie de remettre la main sur les rouages qu’il affectionne le plus avec cette liberté de ton et cette justesse d’écriture qui le caractérisent si bien. 

À l’heure des dernières retouches de son scénario, il promettait déjà une « certaine noirceur dramatique » et un casting composé de certains visages familiers :   

C’est une combinaison d’amour et de noirceur scandinave et un film qui me tient énormément à coeur

Quoi ?

Dans les années 70, au Danemark. Erik est professeur et Anna est journaliste. Ils ont le sentiment que leur couple stagne. Ensemble, ils veulent tenter quelque chose de neuf. Lorsque Erik hérite d’une belle villa à Hellerup, Anna et lui font le rêve de vivre au sein d’une vraie communauté. Ils invitent leur fille, des amis et de nouvelles connaissances….

Un synopsis qui n’est pas sans rappeler ses premiers films du Dogme 95 mais également Submarino, dans lesquels il dépeignant déjà la famille nucléaire en véritable enfer. Ici, ses protagonistes se côtoieront dans un contexte très peu conventionnel, celui d’une « communauté hippie » créée sur la base d’excellentes intentions. 

Quand ? 

Présenté au festival de Berlin, avec à la clé un ours d’argent pour la comédienne Trine Dyrholm (déjà présente dans Festen donc, mais également dans Royal Affair), le film parviendra sur les écrans français au début de l’année 2017. Nul doute que l’on retrouvera cette atmosphère mal-aisante pour cette fresque intime que l’on devine déjà un brin politique et rock-n-roll à travers cette bande-annonce. Verdict le 18 janvier prochain. 

affiche-la-communaute

Notre critique, bientôt sur Le Bleu du Miroir




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de