still_JackMecanique

JACK ET LA MÉCANIQUE DU COEUR

6
Adaptation satisfaisante

Édimbourg 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage magique à condition de respecter 3 lois: premièrement ne pas toucher à ses aiguilles, deuxièmement maîtriser sa colère et surtout ne jamais Ô grand jamais, tomber amoureux.

Les aiguilles du coeur

En 2007, Mathias Malzieu et sa bande de joyeux lurons nous proposaient leur plus bel album avec La mécanique du coeur, conte musical envoûtant lié au superbe roman éponyme du trublion romantique natif de Valence. Après six ans de travail et d’acharnement, il parvient à mener à terme ce projet qu’il avait en lui depuis longtemps de porter à l’écran cette histoire qu’il a su si bien nous raconter avec sa plume et ses notes de musique. 

Le rockeur poète présentait ainsi son Jack et la mécanique du coeur lors du festival de l’animation au Forum des Images, aux côtés de son co-réalisateur et de ses complices. Le public acquis à sa cause, le petit homme débarquait harmonica et sourire aux lèvres pour introduire la première projection publique de ce long-métrage d’animation fait avec le coeur et les amis. 

Il est fréquent de ressentir une petite appréhension avant de découvrir l’adaptation cinématographique d’un livre à l’imaginaire aussi précieux. Néanmoins, dès les premières images (et les premières notes), on embarque pour cette odyssée musicale débutant doucement sur les hauteurs d’Edimbourg avant de nous emmener jusqu’en Andalousie, sur les traces de l’amour. Conte romantique teinté de noirceur et de lyrisme, La mécanique du coeur retrouve à l’écran cette féerie bien personnelle qui caractérisait le roman. 

Voyage d’une poésie visuelle et musicale enivrante, le film touche et envoûte grâce à de très beaux moments. La magie opère à l’écran malgré quelques défauts évidents – la narration un peu précipitée, le montage parfois abrupt et quelques dialogues maladroits – inhérents à une première réalisation. Mais la sincérité et l’émotion de l’oeuvre l’emportent sur les réserves, on se laisse emporter dans l’histoire de son Jack au coeur fragile et de sa maladroite Miss Acacia flamenco. On s’émeut et s’émerveille de leur amour naissant, de ce voyage entrepris par ce petit bonhomme porté par la flamme (à lunettes). On s’enthousiasme de retrouver chacun des personnages originaux (et les artistes invités reprenant du service pour prêter à nouveau leurs voix sur les chants ainsi que les dialogues) et les chansons phares du disque, avec quelques petits suppléments. On ressort de la projection avec le coeur embaumé de mélancolie et d’étincelles.

Un petit coup de coeur nait – certes pas aussi intense qu’à la lecture du roman – et s’installe petit à petit, nous raccompagnant en douceur et en musique vers un retour à la vie réelle où l’on souhaiterait retrouver les flocons de neige et les carillons d’une mademoiselle clé… Une belle déclinaison en images et en couleurs d’une oeuvre déjà riche et marquante.

La fiche
thb_BlackCoal

JACK ET LA MÉCANIQUE DU COEUR
Réalisé par Mathias Malzieu, Stéphane Berla
Avec les voix de Mathias Malzieu, Olivia Ruiz, Jean Rochefort, Grand Corps Malade, Alain Bashung, Babet, Arthur H, Rossy De Palma
France – Animation, Romance, Fantastique
5 Février 2014
Durée : 110 min




4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
bruno31100selenieMINUSCULE, LA VALLÉE DES FOURMIS PERDUES | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAChonchonAelezig Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ChonchonAelezig
Invité
Excellente nouvelle. Ca fait peur, effectivement, ce genre de projet. Je trouve que le graphisme est particulièrement attrayant et, si tu dis que tout ça est bien fait, j’ai hâte de le voir !
trackback
[…] quelques petites merveilles et exceptions sortent de temps en temps. On pense notamment à La mécanique du coeur qui sortira demain (5 février) en salles et qui a été mise en images avec beaucoup de poésie […]
selenie
Invité
J’ai adoré ! graphisme sublime et un univers unique malgré les références… 3/4
bruno31100
Invité
bruno31100
alors là non merci ! les histoires à l’eau de rose en version dessin animé….comédie musicale, moi j’adhère pas même quand la place est gratuite