featured_Invincible

INVINCIBLE

5
Biopic old-school

L’incroyable destin du coureur olympique et héros de la Seconde Guerre mondiale Louis « Louie » Zamperini dont l’avion s’est écrasé en mer en 1942, tuant huit membres de l’équipage et laissant les trois rescapés sur un canot de sauvetage où deux d’entre eux survécurent 47 jours durant, avant d’être capturés par la marine japonaise et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre.

Incroyable destin.

Il y a six mois disparaissait un homme au destin incroyable, Louis Zampirini. Celui dont la vie était digne des plus grandes fictions hollywoodiennes aura eu le temps de voir (enfin) portée à l’écran l’histoire de sa vie auparavant narrée par la romancière Laura Hillenbrand (2010). Voisine de l’ancien athlète et humaniste convaincue, Angelina Jolie a souhaité être celle qui concrétiserait ce projet cinématographique – avec l’aide des frères Coen au scénario – ayant une relation privilégiée avec celui-ci.

Tourné en Australie, Invincible retrace la formidable leçon de survie de ce héros de guerre qui aura traversé des épreuves incroyables, des pistes olympiques aux camps de prisonniers japonais. S’appuyant sur un matériau plutôt extraordinaire, Angelina Jolie propose un joli film (trop) académique après un premier long-métrage franchement courageux. À la tête de cette grosse machine (au budget avoisinant les 65M$), la star semble moins à son aise pour parler d’un sujet qui lui tient pourtant tout autant à coeur que le conflit serbo-bosniaque qu’elle avait remarquablement su mettre en lumière dans Au pays du sang et du miel en nous prenant aux tripes. Sa mise en scène reste trop sage, typique des blockbusters américains, empêchant l’émotion et l’empathie de naître là où le récit le permettrait pourtant. Néanmoins, cette épopée reste suffisamment hors du commun pour conserver notre intérêt, s’appuyant sur un montage maîtrisé, une photographie superbe signée Roger Deakins et la prestation d’un Jack O’Connell confirmant progressivement les espoirs placés en lui. 

Après un (bon) premier film confidentiel, Angelina Jolie signe un biopic old-school techniquement irréprochable mais artistiquement impersonnel, incapable d’émouvoir comme il le faudrait, mais permettant cependant au grand public de découvrir les extraordinaires (mes)aventures d’un héros des temps modernes. On regrettera d’ailleurs de ne voir le film se conclure sur la véritable rédemption de Louie, homme meurtri capable de pardon et de compassion envers ceux qui lui auront fait vivre l’enfer.   

La fiche

thb_Invincible

INVINCIBLE
Réalisé par Angelina Jolie
Avec Jack O’Connell, Domhnall Gleeson, Garrett Hedlund…
Etats-Unis – Biopic, Drame
Sortie en salle : 7 Janvier 2015
Durée : 137 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de