featured_Iorigins

I ORIGINS

6
Imprévisible

Le docteur en biologie moléculaire Ian Gray mène des recherches sur l’oeil humain quand sa rencontre avec une mystérieuse jeune femme va brouiller les frontières entre son travail et sa vie personnelle. Quelques années plus tard, la découverte scientifique révolutionnaire que lui et sa collègue Karen sont sur le point de faire marque le début d’un voyage extraordinaire amenant à relier entre eux des individus totalement étrangers, et à prouver que la science et les sentiments ne peuvent constituer deux univers séparés.

Dans ses yeux

Après son mémorable et atypique premier long-métrage, Mike Cahill passe la seconde avec I origins, film de science-fiction dramatique présenté à Sundance et au Festival de Deauville 2014. Comme pour Another Earth, le réalisateur n’a pas eu peur de porter plusieurs casquettes, signant le scénario mais aussi le montage tout en endossant le statut de producteur. Il dirige même pour la seconde fois son amie Brit Marling, qu’il avait révélée lors de leur première collaboration. Dernier point commun : les deux métrages explorent les mystères de la science, thème semblant passionner son auteur qui déclarait récemment : « Pourquoi existons-nous ? De quoi sommes-nous faits ? Les scientifiques explorent chaque aspect de ce qui fait notre vie en espérant y trouver les réponses. J’aurais beaucoup aimé être un scientifique, mais je suis réalisateur, alors je fais des films à leur sujet… » 

Au départ de I origins, il y a une idée forte : celle de la confrontation entre croyances et preuves scientifiques. Rappelant par certains côtés le très beau Café de Flore, I origins ouvre des pistes intéressantes entre le domaine du scientifique et les croyances spirituelles. Il est question de foi et de rationalité, de réincarnation, de théorie de l’évolution et de destinée. « Les yeux sont le miroir de l’âme » disaient certains poètes. Le cinéaste américain les a pris au mot et a souhaité approfondir le sujet en offrant au spectateur un film mêlant romance, drame et science-fiction. Michael Pitt et Astrid Berges-Frisbey s’aiment devant sa caméra et forment un couple qui n’a pas besoin de mots pour attendrir. Le regard de cette dernière sera au centre de l’intrigue, comme un fil rouge dans ce film qui vous conduira de New-York à New Delhi, prenant régulièrement le contre-pied d’une narration formatée. 

En dépit de certaines maladresses – quelques séquences se révèlent difficilement crédibles ou plutôt naïves – I origins remporte malgré tout la mise grâce à la poésie se dégageant de certaines scènes. Une oeuvre imparfaite mais imprévisible et précieuse, qui aurait mérité une meilleure exploitation en salle pour une audience à la hauteur de cette démarche artistique plutôt recommandable. 

La fiche
thb_IOrigins

I ORIGINS
Réalisé par Mike Cahill 

Avec Michael Pitt, Brit Marling, Astrid Berges-Frisbey
Etats-Unis – Drame, Science-fiction
Sortie en salles : 24 Septembre 2014
Durée : 107 min

 

 




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x