HARRY POTTER AND THE DEATHLY HALLOWS Ð PART 2

HARRY POTTER & LES RELIQUES DE LA MORT – PARTIE 2

6
Final honorable

Dans la 2e Partie de cet épisode final, le combat entre les puissances du bien et du mal de l’univers des sorciers se transforme en guerre sans merci. Les enjeux n’ont jamais été si considérables et personne n’est en sécurité. Mais c’est Harry Potter qui peut être appelé pour l’ultime sacrifice alors que se rapproche l’ultime épreuve de force avec Voldemort.

It all ends.

Après presque dix ans, les aventures de Harry Potter se terminent avec cette deuxième partie des Reliques de la Mort. Si la première partie avait été une grande satisfaction et certainement la meilleure adaptation de la saga, cette conclusion laisse un léger sentiment de frustration.

Si le cahier des charges est plutôt rempli, on regrettera que ce terroriste de Steve Kloves ait encore – après de scandaleuses coupures qui avaient complètement ruiné ce sixième volet – écrit un scénario indigne de l’œuvre de J. K. Rowling, par des raccourcis et des simplifications plus que regrettables. La conclusion grandiose et dramatiquement intense de la saga ne devient presque qu’une bataille brouillonne et précipitée alors qu’il y avait vraiment de quoi conclure en beauté en prenant son temps et en étoffant certaines séquences. Heureusement, celle du Prince’s Tale, plus beau chapitre de la saga littéraire, est plutôt réussie (même si on l’aurait souhaité un peu plus longue) et bouleversante. On louera d’ailleurs l’interprétation de Alan Rickman, à nouveau remarquable et irréprochable. On n’en dira pas autant des autres acteurs, tant les plus jeunes que les plus expérimentés, qui semblent généralement tous surjouer pour rendre leurs personnages et leurs scènes plus grandiloquents. L’émotion naît d’ailleurs davantage grâce à la très belle partition de Alexandre Desplat qu’à la qualité et à l’intensité d’interprétation du casting.

Côté visuel, pas grand chose à dire, l’artillerie lourde est bien présente : la 3D est superbe et les effets spéciaux également. La réalisation de David Yates est plutôt satisfaisante (parfois très réussie, parfois un peu plate) même si on regrettera qu’il n’ait pas poursuivi sur sa lancée de la 1ère partie où il prenait véritablement le temps afin de donner plus de dimensions aux scènes clés, aux enjeux et aux émotions des protagonistes. Ici tout paraît un peu survolé comme si le navire était trop imposant. Et comme c’est à la fin du parcours qu’on remet les diplômes, on décernera la mention honorable à cette deuxième partie et la mention bien à l’ensemble de la saga qui aura su pendant une décennie maintenir une qualité et une régularité rarement observées sur une série de huit films.

DAVID YATES | USA/UK | 122 MIN | 13 JUILLET 2011 | DANIEL RADCLIFFE, EMMA WATSON, RUPERT GRINT, ALAN RICKMAN, MAGGIE SMITH



0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Neil
8 années il y a
Peut-être ai-je lu le roman il y a trop longtemps, en tout cas les coupes scénaristiques ne m’ont pas choquées. Le livre est tellement dense que je m’y attendais aussi. Donc au final je trouve que Yates s’en sort assez bien et que la qualité est tout de même au rendez-vous.
Wilyrah
Reply to  Neil
8 années il y a
J’ai relu le dernier tome très récemment et je trouve qu’il y a des oublis, parfois peu importants, parfois plus fâcheux (rien ou presque sur la famille de Dumbledore, sur Grindenwald, sur la raison pour laquelle Voldemort est vaincu par Harry). Egalement, quand Harry arrive à Poudlard, il n’est pas sensé se manifester/faire capter aussi vite par Snape et les mangemorts. Là on se retrouve très vite dans la bataille. On passe aussi un peu vite sur l’importance des Reliques et sur la difficulté à trouver les derniers Horcruxes dans cette urgence oppressante qu’on ressent dans le bouquin.
Bref, tous ces petits oublis sont regrettables. C’est dommage car c’est aussi ce qui fait la richesse de l’œuvre de JKR. Je note enfin (mais ce n’est qu’un détail) qu’on ne voit plus d’elfes également dans cette deuxième partie alors qu’ils sont supposés prendre part au combat à Poudlard.
Sur un aspect plus positif, j’ai en revanche beaucoup aimé les petites retouches de Yates dans les deux parties, notamment les intros dans la famille de Hermione et à Poudlard avec un Snape l’air grave observant l’école depuis la grande tour.
Dasola
8 années il y a
Bonsoir Wilyrah, pas encore vu, j’attends que le gros des troupes l’ait vu et j’essaierai surtout de le voir en 2D. Je pense que cela me plaira comme la première partie. Bonne soirée.
Thomas Grascoeur
8 années il y a
Effectivement, le flambeau de la musique est relevé haut la main !
Ben
Ben
8 années il y a
Et bien plutôt de ton avis, entre déception et nostalgie. J’aurais aimé une fin avec plus de gueule, mais ça reste un film correct.
Squizzz
8 années il y a
Je te rejoins sur tes +, la partition de Desplat est la meilleure de la saga, la séquence de la pensine est splendide, et Alan Rickman livre la meilleure prestation de l’épisode.
Par contre, arrêtons un peu de s’insurger des coupes ! Je dis ça mais c’est vrai que l’absence des explications sur le passé de Dumbledore m’a un peu déçu. Mais alors peut-être aurait-il fallu les placer dans la première partie. Car je pense que les deux films sont à voir comme un tout, et alors l’ensemble prend une structure parfaite. Cette deuxième partie est clairement voulue pour ne jamais s’essouffler. Trop allonger certaines scènes, accumuler les séquences explicatives aurait plombé le rythme du film, qui n’aurait pas bénéficié de cette tension constante, dont naît indéniablement l’émotion. Car les (pas si rares) moments de calme ne fonctionnent que parce que tout le reste va à cent à l’heure. Si l’on veut plus de détails et comprendre parfaitement l’histoire, alors il faut faire comme toi et rouvrir le livre. Le film n’est qu’une illustration et n’a pour ambition que de reprendre les principales émotions de l’histoire, ce qu’il fait brillamment.
Gabriel
8 années il y a
D’accord globalement, sauf pour la 3D que j’ai trouvé parfaitement inutile, à part un ou deux plans au début.
Caro
8 années il y a
Ohlala, je suis d’accord avec ton avis du début à la fin.

J’ai adore la première partie, je suis tellement déçue de la deuxième.

Je lis que tu as relu le livre récemment, moi aussi, peut être que nous n’aurions pas du ? Toutes les personnes que je connais et qui n’ont pas lu les livres ont apprécié.

Heureusement que le chapitre sur Rogue est correct (best personnage ever), il ne l’aurait pas été, j’aurais fait un scandale.

Wilyrah
Reply to  Caro
8 années il y a
Oui, heureusement The Prince’s Tale est plutôt très réussi (merci Alan Rickman) bien que encore un peu trop court à mon goût. C’est un peu le chapitre le plus important de la saga à mes yeux, où tout bascule.

Peut-être n’aurions-nous pas dû le relire, peut-être sommes nous pointilleux ou exigeants. Je ne crois pas, pas forcément. Le 7.1 était vraiment l’adaptation la plus fidèle avec quelques passages vraiment surprenants pour un blockbuster de cette dimension. Celui-là est plus formaté avec le cahier des charges respecté mais un certain manque de charme. Dommage.

Flow
8 années il y a
Je viens de rentrer, je vais me le faire mais de toute façon, je n’en attends rien du tout!
Bastien
8 années il y a
J’ai trouvé que la première partie avait un côté Twilight, donc vomitif ; ici, y a plus un côté Retour du Roi, où l’intrigue au final importe peu, ce qui compte c’est l’action. Et pourtant l’attaque de Poudlard m’a semblé décevante sur bien des plans… Pas le meilleur de la série mais pas le pire.
trackback
5 années il y a
[…] la fin des aventures du célèbre sorcier et le succès de la saga Hunger Games, les producteurs n’ont de cesse de chercher la nouvelle […]
12
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x