still_hp2

HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT | Partie 1

8
Meilleure adaptation ?

Le pouvoir de Voldemort s’étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d’espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.

Après un cinquième film agréablement surprenant et un sixième très discutable en terme de choix scénaristiques – les périples dans le passé de Voldemort ayant été outrageusement réduits au profit d’intrigues amoureuses tournant un peu en rond – David Yates redresse la barre pour cette première partie du dernier chapitre des aventures de Harry Potter. Le fait d’avoir scindé le dernier tome en deux permet une fidélité à l’égard de l’œuvre beaucoup plus intéressante (on regretterait presque que ce choix n’eut été fait plus tôt, pour l’adaptation du précédent tome notamment !) et, forcément, une restitution bien plus convaincante. On ne déplore ainsi pas d’oublis majeurs dans ce troisième film signé Yates qui prend le temps de poser les bases d’une conclusion qui s’annonce grandiose. 

De l’autre côté de la caméra, on constate avec satisfaction que le trio d’acteurs semble avoir énormément gagné en maturité dans leurs interprétations. Emma Watson donne enfin l’impression de ne pas surjouer à chaque séquence et elle se détache assez nettement de ses deux partenaires, qui ont toutefois l’occasion d’étoffer un peu leur jeu dans cette première partie quasi-initiatique, au ton mélancolique et désillusoire. À leurs côtés s’illustrent inévitablement la diabolique Helena Bonham-Carter et le toujours aussi charismatique Alan Rickman, bien secondés par un casting de plus en plus étoffé réunissant la crème de la crème (anglaise) avec entre autres Rhys Ifans, Peter Mullan, Timothy Spall, Bill Nighy, Imelda Stauton…

Si l’on regrette un certain manque de rythme liée aux errances des personnages (défaut déjà présent dans le roman), on savoure certains passages comme l’inoubliable et inattendue séquence animée racontant le Conte des Trois Sorciers ou l’excursion inquiétante à Godric’s Hollow – que l’on aurait même souhaité plus longue. Des petites réserves, inévitables pour les plus passionnés de la saga, mais tellement d’éléments prometteurs dans cette première partie, avec notamment un prologue de très grande qualité. Harry Potter et les reliques de la mort : partie 1 serait-il le volet le mieux adapté ? Le plus fidèle, en tout cas. 




8
Poster un Commentaire

avatar
8 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
HUNGER GAMES – LA RÉVOLTE : PARTIE 1 | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAJérémyNeilYnausicaaSquizzz Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Cyril
Invité
Cyril
Ouais c’est un film assez mélancolique en y repensant. Je te rejoins sur pas mal de points,et le dessin animé sur le conte des trois sorciers est sans doute le passage que j’ai le plus aimé. Sinon c’est vrai que cette idée de séparation aurait pu être efficace avec le deuxième tome, bien vu

POSTÉ PAR CYRIL, 29 NOVEMBRE 2010 À 21:36

Dasola
Invité
Bonjour Wilyrah, à te lire, c’est bien. J’ai bien prévu d’y aller (avec mon ami) mais j’attends que le « rush » passe ». Sinon, je vais voir cette saga, non pour les jeunes acteurs mais justement pour la « crème » des acteurs confirmés comme Alan Rickman et les autres. Bonne journée.

POSTÉ PAR DASOLA, 01 DÉCEMBRE 2010 À 08:39

Eelsolivier
Invité
pas trop envie de voir ce dernier volet car très déçu par les 2 précédents opus, déjà réalisés par David Yates.

POSTÉ PAR EELSOLIVER, 01 DÉCEMBRE 2010 À 15:51

Squizzz
Invité

La séquence animée est une superbe trouvaille, simple mais magnifique. Effectivement le film est moins rythmé que les précédents, mais je trouve que Yates a su trouver la bonne formule, compte tenu d’une première partie dans le roman assez pauvre en action. Malgré un recentrage sur le trio, il maintient une tension tout le long du film en le ponctuant de séquences fortes, courtes mais intenses, à l’image de Godric’s Hollow ou de la torture dans le manoir de Voldemort. Et puis un peu de moments de calme et d’émotion font du bien dans une saga qui en compte finalement… Lire la suite »

Ynausicaa
Invité
rès bonne critique, je n’aurais pas fait mieux. Ce qui m’a marqué aussi, ce sont les décors pendant l’errance et la maturité d’Hermione.
J’attends la suite avec impatience

POSTÉ PAR YNAUSICAA, 02 DÉCEMBRE 2010 À 21:58

Neil
Invité
Assez d’accord avec toi. Très bon choix de scinder en deux ce dernier épisode. Hermione prend de l’ampleur, Ron par contre ne m’a pas convaincu. Mais la noirceur de l’intrigue est de bon ton.

POSTÉ PAR NEIL, 05 DÉCEMBRE 2010 À 10:23

Jérémy
Invité
out à fait d’accord avec toi .
(Sauf peut-être à tes allusions au ‘Prince de Sang-Mêlé’ que je trouve plus réussi que toi apparemment)

Malgré le soucis commercial derrière cette séparation en deux, scénariste, producteur et réal’ ont réussi à offrir du beau spectacle de qualité je trouve, et fidèle. C’est fait pour ceux qui aiment la saga – les autres n’ont qu’à zapper – et avec un soin particulier.
C’est clair, ça donne bien envie pour la suite !

POSTÉ PAR JÉRÉMY, 05 DÉCEMBRE 2010 À 12:33

trackback
[…] d’un volume en deux métrages a montré ses avantages (adaptation plus fidèle, comme pour Harry Potter 7.1) mais aussi ses énormes limites (manque de rythme, impression de meublage). Ainsi, lorsque ce […]