featured_Free-Solo

FREE SOLO

Free Solo, un documentaire à couper le souffle

Free Solo est un film documentaire qui relate la performance du grimpeur Alex Honnold lors de ce qui peut être considéré comme l’un des plus grands exploits sportifs de tous les temps. En effet, celui-ci s’est fixé comme objectif d’escalader le El Capitan sans corde ni équipements de sécurité. Pour Honnold, cette aventure était plus un casse-tête qu’autre chose, car après tout, il aurait en face de lui un mur de granite colossal. Le « free solo » est cette technique d’escalade extrême et libre qui n’est pratiquée que par les grimpeurs les plus accomplis. On va d’ailleurs apprendre dans le film que de nombreux alpinistes sont morts au fil des années en essayant de la pratiquer, y compris des proches d’Honnold. Mais ce n’est certainement pas ce qui va empêcher le célèbre grimpeur de passer à l’offensive ni les blessures survenues lors des séances d’essais. Il y a bien longtemps qu’Honnold a dédié sa vie à l’extrême, rejetant une vie calme et confortable.

Free Solo est à la limite de l’horreur et de la romance. Le grimpeur Alex Honnold nous immerge dans son univers fait de risques et d’adrénaline. Le film devrait combler les amateurs de sports extrêmes, et bien plus encore. Que l’on soit athlète, étudiant, entrepreneur ou joueur de poker, il y a beaucoup à apprendre avec Free Solo, notamment comment garder son sang-froid, se préparer pour affronter l’inconnu, braver les difficultés, etc. C’est dire l’énorme impact que peut avoir Free Solo sur tous types de personnes rêvant d’atteindre des objectifs soi-disant impossibles.

Des obstacles qui semblent insurmontables
Des obstacles qui semblent insurmontables pour le commun des mortels  

El Capitan…

El Capitan est une formation rocheuse verticale d’une hauteur d’environ 900 m. Elle se trouve en Californie, précisément dans la vallée de Yosemite, et est assez réputée dans le monde de l’escalade. Alex Honnold est quant à lui l’un des rares humains capables d’escalader des montagnes ou des édifices sans corde ni équipements de sécurité. L’homme contre la nature. Une fois encore, l’être humain va défier la nature, en prenant des risques énormes. C’est surtout cet aspect que les réalisateurs Elisabeth Chai et Jimmy Chin tentent de nous montrer, avec succès.

Ce documentaire est ni plus ni moins un témoignage de persévérance et de détermination. Toutefois, certaines parties du film pourraient ne pas plaire à tout le monde. Certains spectateurs pourraient trouver Honnold un peu trop décontracté face à la mort, arrogant ou égoïste vis-à-vis de sa conjointe. Dans le documentaire, il est en effet question des relations qu’entretient le grimpeur avec sa petite-amie Sanni McCandless, ce qui permet de décrocher un peu du côté muscle et préparation. Sanni est coach de vie. Honnold et elle se sont rencontrés au cours d’une séance de dédicace. Free Solo suggère que le grimpeur est affectueux envers Sanni, et qu’ils se préparent à emménager ensemble. De son côté, Sanni essaye tant bien que mal de comprendre l’attitude décontractée de son petit-ami par rapport à la mort. Cependant, on n’en saura pas beaucoup plus sur l’histoire d’amour du couple.

Un film à voir et à revoir

Ce n’est pas la première fois qu’Honnold essaye de s’attaquer à El Capitan. Il s’en était d’abord pris au voisin, le Half Dome, une falaise de 2000 mètres. Puis, il jeta son dévolu sur El Capitan. Honnold s’entraîne et tente de familiariser avec chaque crevasse de la falaise. Pendant les mois de pratique, le grimpeur tombe à deux reprises et se blesse à la cheville. Quand vient enfin le moment de gravir El Capitan, il abandonne. En 2017, il décide de tenter le coup à nouveau. 

Réussira-t-il là où aucun être humain n’a jamais réussi auparavant ? Le moins qu’on puisse dire est que les 20 dernières minutes de ce film illustrent une véritable success story. Mais malheureusement, on ne nous en apprend pas beaucoup sur la vie quotidienne d’Honnold. Il apparait plutôt comme un personnage sans émotion, distant, et sensiblement arrogant. Toujours est-il que la fin du film en vaut le coup, ne serait-ce que pour assister à l’incroyable ascension. Attendez-vous à entendre quelques gros mots comme “F***k” et “s**t”, de même que des discussions sur la mort. On découvre également dans Free Solo le visage des alpinistes qui sont morts en tendant d’escalader El Capitan. 

photo

Comme une sensation de liberté, de libération…

Avis en bref

Réalisé par Jimmy Chin et Elisabeth Chai, Free Solo se focalise beaucoup sur le héros Alex Honnold, en présentant son mode de vie de guerrier. Son histoire est certes intéressante, mais il n’est pas évident que le documentaire remporte l’Oscar si on n’avait eu droit qu’à des séquences avec le grimpeur. Heureusement, on va aussi découvrir des interviews de journalistes d’escalade professionnels, de grimpeurs expérimentés, et de personnes qui filment les grimpeurs durant leurs aventures. 

Tous ces petits détails s’ajoutent à une fin très captivante qui fera transpirer même les grimpeurs les plus talentueux. L’histoire se finit bien dans l’ensemble, puisque le héros ne meurt pas. Le film documentaire a été diffusé la première fois sur National Geographic le 24 mars 2019.