les-merveilles-film-vod

Fête de la VOD | 9 films à voir absolument !

A l’occasion de la fête de la VOD, du 5 au 9 octobre 2016, la rédaction du Bleu du Miroir vous conseille. Nos passionnés se sont pliés en 4 pour vous conseiller 9 de leurs coups de cœur en VOD. Préparez plaids et oreillers, installez vous confortablement dans votre canapé. Faites votre sélection, ou mieux : n’en faites pas, et regardez les tous.

Once, de John Carney (2006, Thom P)

Alors que son revigorant Sing Street sortirai d’ici quelques jours sur nos écrans, John Carney s’était fait connaître en 2007 par le biais d’un film modeste et pourtant insidieusement bouleversant, Once. Réunissant le talentueux acteur-chanteur Glen Hansard et l’irrésistible Marketa Irglova, cette désarmante romance troque la niaiserie pour des envolées lyriques de toute beauté. D’une rencontre toute simple, John Carney en fait un film inoubliable.

featured_Les-hauts-de-hurlevent

Les Hauts de Hurlevent, d’Andrea Arnold (2011, Céline)

Évitant subtilement l’écueil de l’adaptation poussiéreuse, Andrea Arnold réinvente ici Les Hauts de Hurlevent à l’aide d’une mise en scène sensorielle, vidée de ses afféteries et de son académisme. Superbement photographiée et remarquablement interprétée, cette bouleversante version du roman d’Emily Brontë possède l’évidence immédiate du coup de foudre et confirme le talent d’une cinéaste exigeante. Une pépite méconnue, réunissant la beauté et le lyrisme, à (re)découvrir impérativement avant la sortie de son prochain long-métrage, le brillant American Honey.

Les Merveilles, d’Alice Rohrwacher (2014, Fabien Randanne)

Ce film italien a reçu le Grand Prix au Festival de Cannes en 2014 – il a fait pleurer le juré Nicolas Winding Refn – mais il est hélas passé inaperçu dans les salles françaises. Les amateurs de films sensibles doivent absolument le découvrir. Ils seront sans doute touchés par l’histoire de la jeune Gelsomina qui vit avec sa famille d’apiculteurs dans une ferme délabrée et rêve de s’en échapper en participant à l’émission « Le Village des merveilles » qui installe ses décors à deux pas de là. Cette belle chronique de la fin d’un monde (celui d’une paysannerie modeste) est aussi simple qu’émouvante. Oui, une merveille.

Of Time and the City de Terence Davies (2008, Florent Dufour)

Cinéaste britannique trop méconnu, Terence Davies s’est fait une spécialité d’explorer le monde de l’enfance et la nostalgie qui va avec. Ici, il jette un regard mélancolique et désabusé sur ses souvenirs, tout en faisant un portrait amer de son Liverpool natal à travers un kaléidoscope fascinant de sons et d’images. Une splendeur d’une poésie sidérante.

À découvrir sur VODD.

L’Ami retrouvé de Jerry Schatzberg (1989, Fabien Genestier)

Dans l’Allemagne du début des années 30, une amitié se noue entre deux adolescents, l’un juif, l’autre issu de l’aristocratie. A l’âge où les êtres se forment et où les convictions naissent, leur amitié résistera-t-elle à un climat sociétal perturbé par la montée du nazisme ? Toute la subtilité, l’intelligence et la beauté formelle du cinéma de Jerry Schatzberg au service d’un récit juste, touchant et tragique.

Les Bruits de Récife de Kleber Mendonça Filho (2012, Lucas)

Si vous avez aimé l’aspect angoissant d’Aquarius, le premier long-métrage de son réalisateur, aussi ambitieux que réussi, est fait pour vous. Dans Les Bruits de Récife, thriller étouffant, Kleber Mendonça Filho nous enferme dans un quartier de la ville pour en dépeindre la paranoïa sécuritaire de ses habitants au bord de l’explosion. Sa mise en scène inspirée se joue de dérives vers le fantastique. A écouter avec les yeux et à regarder avec les oreilles, tant le travail sur le son est remarquable. Un film grandiose sur le Brésil d’aujourd’hui et sa violente lutte des classes. 

still_lorphelinat

L’Orphelinat de Juan Antonio Bayona (2007, François)

La beauté de ce film espagnol réside dans son habileté à mélanger les genres : il emprunte les codes du cinéma d’épouvante pour dévoiler une force purement dramatique. Les enfants possédés, vieillardes inquiétantes errant dans le jardin la nuit et autres handicapés aux masques difformes deviennent autant d’instruments brillamment utilisés (sans jump-scare ni faux sang) pour souligner une seule chose : l’amour illimité d’une mère pour son fils. Mention spéciale à l’actrice principale Bélen Rueda, trop rare à l’écran, et Géraldine Chaplin.

H2G2: Le Guide du voyageur galactique de Garth Jennings (2007, Thomas G)

Adaptation de la série culte de romans (et d’une mini-série radiophonique) anglais éponymes de Douglas Adams, H2G2 est un récit de science fiction complètement absurde où l’humour anglais resplendit dans chaque réplique. Entre les races aliens totalement barrées (administrateur fasciste, culte du grand mouchoir,etc.), l’univers du film nous embarque dans un flot d’événements rocambolesques. N’oublions pas son casting 4 étoiles composé de Martin Freeman, Sam Rockwell, Zooey Deschanel, John Malkovich et Alan Rickman (qui donne la voix à Marvin le robot dépressif), preuve de l’importance de l’œuvre en Angleterre. Surtout rappelez-vous, toute résistance est inutile ! Donc prenez une serviette et partez à la recherche de la réponse à la grande question.

Les Nouveaux Monstres de Mario Monicelli, Dino Risi et Ettore Scola (1977, Robin Souriau)

Suite des Monstres de 1963 par Dino Risi, Les Nouveaux Monstres (ça ne s’invente pas) est un film italien à sketchs doté d’un humour noir et grinçant. Assigné aux qualités et défauts du genre, il se décompose en 12 segments autonomes dédiés à un seul et même but : prouver que l’humanité n’est que bassesse, méchanceté et donc, hilarité. Mention spéciale aux excellents Vittorio Gassman en cardinal explosif, Ugo Tognazzi en mari odieux et à la magnifique Ornella Muti, magistrale en auto-stoppeuse sans vergogne puis en belle hôtesse ingénue dans l’un des meilleurs courts du film, « Sans Paroles ». Vous n’écouterez plus Eric Carmen de la même manière.

La rédaction

Vous pouvez retrouver tous ces films sur Arte VOD, CanalPlay VOD, FilmoTV, FnacPlay, Imineo, MyTF1 VOD, Nolim, Orange, Pluzz, SFR, UniversCiné, VidéoFutur et Vodeo. Notez que la très recommandable plateforme française VODD propose également une période d’essai gratuite.

fete-de-la-vod




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de