thb_janeeyre

LES NAVETS DE JUILLET : JANE EYRE, AFTER.LIFE, EFFRACTION

CARY FUKUNAGA | USA | 115 MIN | 25 JUILLET 2012 | MICHAEL FASSBENDER, MIA WASIKOWSKA, JUDI DENCH

Jane Eyre est engagée comme gouvernante de la petite Adèle chez le riche Edward Rochester. Cet homme ombrageux ne tarde pas à être sensible aux charmes de la jeune fille. C’est le début d’une folle passion…

… que l’on ne verra jamais. Jane Eyre version 2011 est un modèle de film apathique. Pourtant porté par deux interprètes d’ordinaire plutôt doués (Fassbender et Wasikowska), ce remake sans consistance du célèbre roman de Charlotte Brontë est aussi fade et soporifique qu’inutile. Le tandem est agaçant et maniéré, comme si les deux acteurs étaient sous Lexomil. Et alors que Billy Elliot se paye une fausse barbe, Sally Hawkins et Judi Dench sont les seules à la hauteur dans ce remake superflu à l’encéphalogramme plat – le réal doit tourner lui au Xanax ! Les passages clés n’ont aucune ampleur et sont terriblement survolés.

Edit Juillet 2012 : A coup sûr, il passera complètement inaperçu, noyé au milieu de gros blockbusters (TASM, The Dark Knight Rises) et de beaux films d’auteur originaux (360, Laurence Anyways…).

note_L1_1.

A. WOJTOVICZ-WOSLOO | USA | 104 MIN | 18 JUILLET 2012 | CHRISTINA RICCI, LIAM NEESON, JUSTIN LONG

Après un grave accident de voiture, Anna se réveille dans une salle des pompes funèbres locales où Eliot Deacon lui explique qu’elle est morte et qu’il doit maintenant préparer son corps pour l’inhumation. Terrifiée, Anna se sent tellement vivante qu’elle ne sait pas si elle doit lui faire confiance pour l’accompagner dans l’autre monde ou s’il a l’intention de l’enterrer vivante…

After.Life est sorti aux States en 2010 et n’a pas rencontré le moindre succès. Cela n’a pas inquiété les distributeurs qui n’ont jamais peur de balancer par la fenêtre leur argent et deux bonnes années plus tard, le film qui réunit Christina Ricci et Liam Neeson – deux anciens bons acteurs désormais abonnés aux séries B feignantes – sort sur les écrans français. Ne perdez ni votre temps, ni votre argent, cette After.life ne mérite pas de seconde vie et ne pourra à peine occuper un dimanche après-midi pluvieux cet automne. Et puis, avec un nom aussi imprononçable, la réalisatrice de cette daube ne mérite même pas l’effort. A moins que vous ne teniez vraiment à voir la Ricci en tenue d’Eve. 

note_L1_1.

EFFRACTION ° JOEL SCHUMACHER | USA | 91 MIN | 18 JUILLET 2012 | NICOLE KIDMAN, NICOLAS CAGE

Alors qu’il est retenu en otage, un couple voit sa situation conjugale, déjà compliquée, s’aggraver, lorsqu’il est question de trahison et de déception…

Effraction est certainement LA plus grosse daube hollywoodienne de cette année 2012 voire des trois dernières années. Je n’ai pas peur des mots (vulgaires) et je vous mets en garde très vivement : c’est une gigantesque merde. Tout est consternant, naze, cheap, surjoué, de mauvais goût. Médiocre serait un bien faible mot pour définir ce film abyssalement nul. Nicole Kidman, plus défigurée que jamais, est terrifiante de niaiserie et de botox. Nicolas Cage atteint un nouveau sommet dans sa carrière déjà jalonnée d’innombrables immondices. Joel Schumacher (déjà responsable du pire Batman de tous les temps) nous sort un ersatz injurieux de Panic Room et réunit deux acteurs has-been passant davantage de temps à se curer aux UV et à compter leur blé qu’à prendre des cours d’interprétation. Effraction devrait être renommé Abomination tellement le qualifier de film serait une injure. Un scénario d’une bêtise sans nom (d’ailleurs, Nicolas Cage lit-il encore les scripts qu’il reçoit avec de tourner dedans ?) pour le plus grand navet des ces dernières années. Non seulement, il s’agit d’un métrage à éviter mais il est surtout à déconseiller, à détruire, à conspuer, à insulter à volonté. Le Schumacher en Formule 1 était un gros tricheur. Celui qui se fait du blé avec le cinoche en est un plus grand. 

note_L1_1




13
Poster un Commentaire

avatar
9 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
9 Auteurs du commentaire
[récap] NAVETS ET FLOPS 2012 | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAJujulcactusLe TrAin FAntomeWilyrahGalaman Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Thomas Grascoeur
Invité
Oui, d’accord avec toi, incroyablement mauvais !
Mary-Kelly
Invité
Mary-Kelly
En fait c’est Jane Eyre version Twilight. Ils s’aiment, on sait pas pourquoi, elle dit jamais rien, il est torturé et il veut l’épouser.
Maggie
Invité
Je vais essayer de ne pas céder à ma passion Janéite, je crois que je n’ai vu que deux versions… Dommage, le roman est tellement passionnant que je ne comprends pas qu’on puisse en faire une chose mièvre… Si le film est soporifique, en tout cas ton billet est très drôle cf. le xanac etc…
Dasola
Invité
Bonjour Wylirah, et bien, grâce à toi, j’éviterai de perdre mon temps. Merci. Mieux vaut lire le roman à la place. Bonne fin d’après-midi.
brooke
Invité
brooke
Salut,
Cette fois-ci je suis du même avis que vous. Cela me surprend de la part de Michael Fassbender, lui qui est si bon d’habitude. J’espère qu’il sera mieux dans le prochain film sur le jeu « Assassin’s Creed ».
Galaman
Invité
Galaman
Ouf on va y échapper…
faut croire que la blogosphère a un peu échappée aux sirènes de ces gros navets on en a pas trop entendu parler…un regret aussi pour le Fassbender qui ne nous avais pas habitué a ça, surtout avec de bons acteurs…
Le TrAin FAntome
Invité
Le TrAin FAntome
Je me demande si Joel Schumacher a déjà pondu un bon film dans sa carrière… En tout cas, vaut sans doute mieux bronzer dehors ou jouer à Angry Birds (même si je n’aime pas ça) qu’aller voir ces films là. Ca ne donne vraiment pas envie.
Jujulcactus
Invité

Alors là … Je ne voulais pas en juger avant de l’avoir vu, mais c’est désormais fait et je trouve vraiment inapproprié de mettre Jane Eyre dans le même sac qu’Effraction ou After.life, rangés au rayon « navet » (!!!). Noooon non et non, pour une fois nous ne sommes pas d’accord, pas du tout même! Car je dois avouer que les deux heures de ce film m’ont paru passer comme un souffle, il y a une vraie ambiance un peu brumeuse, les acteurs sont formidables, c’est très classique et en même temps terriblement moderne. Personnellement j’ai beaucoup aimé ! :p (et… Lire la suite »

trackback
[…] AFTER.LIFE, Agnieszka Wojtowicz-Vosloo […]