featured_everybody-wants-some

EVERYBODY WANTS SOME

7
Rafraîchissant

Dans les années 80, suivez les premières heures de Jake sur un campus universitaire. Avec ses nouveaux amis, étudiants comme lui, il va découvrir les libertés et les responsabilités de l’âge adulte. Il va surtout passer le meilleur week-end de sa vie… 

Adulthood.

Il y a deux ans, Richard Linklater rentrait dans l’histoire du cinéma avec la sortie du mémorable Boyhood, film unique retraçant l’enfance d’un jeune garçon, via un dispositif inédit – douze ans de tournage réel. Le cinéaste touche à tout, assurément l’un des plus intéressants défenseurs du cinéma indépendant américain, revient avec une comédie de campus vintage et rafraîchissante. Trois jours avant le début des cours, un « freshman » débarque dans sa maison d’étudiants et fait connaissance avec la troupe de joyeux lurons avec qui il devra cohabiter pour ses premières années de fac. Une sorte d’alter-égo tardif à Dazed and confused

Avec ses protagonistes hauts en couleur, Everybody wants some réactive la fibre nostalgique chère à son auteur, boostée par une bande originale électrisante. Au fil du week-end, on s’attache et s’amuse de cette galerie de personnages, qui vous portera jusqu’au début des cours et, de fait, de l’année universitaire. Comment souvent, le cinéaste parvient à saisir l’instant et à vous happer, même inégalement, dans cette tranche de vie qu’il met en images.

Perfectionnant son art quasi-documentaire, Linklater n’en oublie pas pour autant de mettre en scène (fort élégamment) sa comédie adolescente que ne renierait pas John Hughes. Malgré une écriture que d’aucuns jugeront archétypale, sa direction d’acteurs, épatante, et l’alchimie entre les personnages, évidente, permettent à ce « bro movie » de faire mouche. Lorsqu’il amorce un virage légèrement sentimental, le film finit de nous charmer – Linklater n’a pas son pareil pour filmer deux jeunes gens qui tombent amoureux – et nous fait oublier les quelques lacunes d’un long-métrage bien moins quelconque qu’il n’y paraît. À l’époque des Projet X et autres ZacEfroneries, c’est indéniablement salvateur. 

La fiche

thb_Everybody-wants-some

EVERYBODY WANTS SOME
Réalisé par Richard Linklater
Avec Blake Jenner, Austin Amelio, Temple Baker, Will Brittain, Zoey Deutch…
Etats-Unis – Comédie
Sortie : 20 Avril 2016
Durée : 117 min


still_Everybody-wants-some-infosDVD

Pour l’édition BR, Metropolitan Films a fait le choix judicieux d’intégrer la playlist des chansons du film ! De quoi réjouir les cinéphiles les plus mélomanes…




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de