featured_Dernier-train-pour-Busan

DERNIER TRAIN POUR BUSAN

7
Haletant

Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l’état d’urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu’à Busan, l’unique ville où ils seront en sécurité… 

Train d’enfer.

Mettez Zombie, The Mist et Snowpiercer dans un mixer, et vous obtiendrez Dernier train pour Busan. Évidemment, le blockbuster qui bat tous les records depuis sa sortie en Corée du Sud vaut bien mieux que d’être résumé à cette simple formule, mais il condense le meilleur des trois films cités. À l’efficacité du film de morts vivants de Romero, doublée d’un sous-texte politique, s’ajoute le nihilisme du film de Frank Darabont (adapté d’un roman de Stephen King) et le huis clos de la BD de Lob et Rochette. Cette série B qui éclaire enfin un été en demi teinte côté sorties ciné ne craint pas de fleureter avec le mélodrame, ne rechigne pas à quelques notes poétiques, et mérite donc clairement le détour.

Si tout est loin d’être parfait (la mise en place est longuette, la psychologie des personnages est tout juste effleurée et l’un des rôles de vieille dame semble avoir été attribué à une jeune actrice grossièrement grimée), les failles du film sont compensées par son rythme trépidant et une parfaite gestion des espaces fermés et des rebondissements. Les attaques de zombies se succèdent mais ne se ressemblent pas et, alors que le rythme du body count s’affole, l’intensité croît crescendo, témoignant d’un réel sens du spectaculaire.

Hollywood, qui nous a servi cet été des blockbusters au mieux ternes, au pire indigestes, devrait en prendre de la graine. Dernier Train pour Busan parvient à divertir, amuser, effrayer et émouvoir dans un même mouvement, là où des Suicide Squad ou des Independance Day Resurgence ont montré leur incapacité à entremêler les différentes tonalités. Avec The Strangers (qui a, on se doit de le préciser, partagé la rédaction du Bleu du miroir) et Man on High Heels, autres films sortis depuis juin, le cinéma coréen a montré qu’il était capable de se réinventer et de faire preuve d’audace. Le Pays du Matin calme est aussi celui des soirées (ciné) agitées.

La fiche

thb_Dernier-train-pour-Busan

DERNIER TRAIN POUR BUSAN
Réalisé par Sang-Ho Yeon
Avec Gong Yoo, Kim Soo-Ahn , Yu-mi Jeong…
France, Corée du Sud – Fantastique, Action
Sortie : 17 Août 2016
Durée : 118 min




3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Bruno31100Mr VladdyMATHERON jean- luc Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
MATHERON jean- luc
Invité
Bonjour ,

je suis assez d’accord mais trouve un peu réducteur de considérer ce film comme un block-buster , j’aurais plutôt dit film de genre
Jluc

Mr Vladdy
Invité
Un excellent film, clairement ce que l’on nous a proposé de mieux cet été 🙂
Bruno31100
Invité
Bruno31100
Excellent dans la série Zombies; mais j’avais préféré SNOWPIERCER