featured_Demolition

DEMOLITION

5
Plaisant

Banquier d’affaires ayant brillamment réussi, Davis a perdu le goût de vivre depuis que sa femme est décédée dans un tragique accident de voiture. Malgré son beau-père qui le pousse à se ressaisir, il sombre de plus en plus. Un jour, il envoie une lettre de réclamation à une société de distributeurs automatiques, puis lui adresse d’autres courriers où il livre des souvenirs personnels. Jusqu’au moment où sa correspondance attire l’attention de Karen, la responsable du service clients. Peu à peu, une relation se noue entre eux. Entre Karen et son fils de 15 ans, Davis se reconstruit, commençant d’abord par faire table rase de sa vie passée… 

Détruire pour reconstruire.

La perte de l’être aimé et la reconstruction personnelle sont des thèmes éculés du septième art. Issu de la célèbre blacklist, Demolition narre le parcours d’un financier successful, apathique et indifférent à tout ce qui l’entoure. Précédé d’illustres aînés, le nouveau long-métrage de Jean Marc Vallée suit littéralement l’adage « tout détruire pour tout reconstruire. »

Si la storyline du personnage de Davis n’a franchement rien de transcendant, et que la liaison atypique qui se crée avec Karen (Naomi Watts, discrète) n’aura pas l’effet émotionnel escompté, le lien qui se bâtit progressivement entre Chris (l’ado) et le trentenaire veuf vaudra bien davantage que l’on s’y attarde. Au milieu des gravats, l’un sortira de sa torpeur pour progressivement renaître des cendres, l’autre trouvera un semblant de chemin pour façonner son identité.

Occasionnellement touchant, sans être pleinement émouvant, Demolition offre un rôle taillé pour Jake Gyllenhaal – impeccable de bout en bout – et quelques séquences (musicales) qui rappellent que Vallée toucha jadis au gracieux en se dispensant d’être illustratif. Moins dense que Dallas Buyers club et moins précieux que Café de Flore, Demolition s’affirme dans la lignée du plaisant mais dispensable Wild. Souhaitons que la carrière de Jean-Marc Vallée, désormais plus installé à Hollywood, s’offre à nouveau quelques futures excursions plus audacieuses.

La fiche

thb_Demolition

DEMOLITION
Réalisé par Jean-Marc Vallée
Avec Jake Gyllenhaal, Naomi Watts, Chris Cooper…
Etats-Unis – Drame
Sortie : 6 Avril 2016
Durée : 101 min




1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
selenie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
selenie
Invité
J’ai adoré ce film ! Intelligent et original avec un acteur au sommet.