featured_Eva-Green-Based-on-a-true-story

D’APRÈS UNE HISTOIRE VRAIE | Polanski hors compétition à Cannes

Qui ?

Après deux adaptations de pièce de théâtre à tendance claustrophobique, Carnage de Yasmina Reza et La Vénus à la fourrure de David Ives, deux films qui ont agréablement surpris la rédaction, Roman Polanski adapte le livre de Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie. L’auteure est assez proche de l’écriture cinématographique, puisqu’elle a déjà été adaptée par Zabou Breitman avec No et Moi, contribuant également aux scénarios de Tu seras mon fils de Gilles Legrand et de Damoclès de Manuel Schapira.

Du côté des acteurs, il semblerait que Polanski opte une nouvelle fois pour un casting réduit. Du haut de ses 83 ans, le cinéaste a officialisé les présences d’Eva Green, Emmanuelle Seigner et Vincent Perez. Il se pourrait également que Pierce Brosnan apparaisse dans le film si l’on en croit la photo sur le tournage postée par l’épouse de Roman Polanski mais la distribution complète n’ayant pas été confirmée, rien ne dit que l’acteur britannique n’était pas simplement de passage pour une visite amicale. 

still_selfie-Emmanuelle-Seigner-Eva-Green

Emmanuelle Seigner et Eva Green, lors du tournage du film

Cette adaptation va être l’occasion pour Roman Polanski d’une collaboration avec Olivier Assayas, réalisateur du splendide Sils Maria qui co-scénarise le film une information confirmée au Bleu du Miroir dans une récente interview à l’occasion de la sortie de Personal Shopper. Dans cet entretien, il confessait son appréhension initiale quant au fait d’écrire à nouveau pour quelqu’un d’autre que lui-même, qui plus est au travers d’une adaptation. Quant à la musique, elle sera une nouvelle fois composée par Alexandre Desplat, fidèle collaborateur de Roman Polanski depuis 2010 avec The Ghost Writer.

Quoi ?

Le synopsis officiel vient d’être révélé par le distributeur :

Delphine est l’auteur d’un roman intime et consacré à sa mère devenu best-seller. Déjà éreintée par les sollicitations multiples et fragilisée par le souvenir, Delphine est bientôt tourmentée par des lettres anonymes l’accusant d’avoir livré sa famille en pâture au public. La romancière est en panne, tétanisée à l’idée de devoir se remettre à écrire. Son chemin croise alors celui de Elle. La jeune femme est séduisante, intelligente, intuitive. Elle comprend Delphine mieux que personne. Delphine s’attache à Elle, se confie, s’abandonne. Jusqu’où ira Elle, installée à demeure chez la romancière ? Est-elle venue combler un vide ou faire le vide ? Lui redonner du souffle ou lui voler sa vie ?

Quand ?

Le tournage du film s’est déroulé cet hiver dans la région parisienne où l’on a pu observer, dans le quartier de Nation, l’équipe en plein tournage. Distribué aux Etats-Unis par Sony Pictures, c’est Mars films qui s’occupera du film en France. En attendant une date de sortie précise, le film sera présenté hors compétition au festival de Cannes. La sortie en salle est, elle, prévue pour le 1er novembre 2017.

NB : La durée du film serait de 1h50. 

Pourquoi ?

L’exercice de l’auteur hanté n’est pas nouveau. On pense immédiatement au Misery de Stephen King ou plus simplement à La vénus à la fourrure dans lequel on voyait déjà un écrivain / metteur en scène se faire manipuler psychologiquement. La romancière serait jouée par Emmanuelle Seigner, bienvenue dans un de ses rares rôles francophones, tandis que la manipulatrice sera interprétée par la ténébreuse et polyvalente Eva Green, devenue rare dans le cinéma français. 

D’après une histoire vraie est une nouvelle occasion pour Polanski de traiter de sujets qui parsèment l’ensemble de sa filmographie et qu’il maîtrise à la perfection. Rapport domination/soumission, question identitaire, culpabilité… Différents angles auxquels Olivier Assayas s’est lui aussi confronté fréquemment. De quoi nous rendre confiants sur la qualité de cette prochaine sortie.

 
Article initialement publié le 17 janvier. Edité le 28 avril 2017.



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre