featured_un-jour-de-pluie-à-new-york

UN JOUR DE PLUIE À NEW-YORK

La fiche

Réalisé par Woody Allen – Avec Timothée Chalamet, Elle Fanning, Selena Gomez – Comédie, drame, romance – Etats-Unis – 18 septembre 2019 – 1h32

Deux étudiants, Gatsby et Ashleigh, envisagent de passer un week-end en amoureux à New York. Mais leur projet tourne court, aussi vite que la pluie succède au beau temps… Bientôt séparés, chacun des deux tourtereaux enchaîne les rencontres fortuites et les situations insolites.

La critique du film

Alors que l’on pensait devoir se faire une raison, les dernières polémiques semblant avoir enterré toute possibilité de sortie du dernier film de Woody Allen, celui-ci arrive finalement en France en cette rentrée et sans grosse promotion – si ce n’est l’ouverture du festival de Deauville. Un jour de pluie à New-York, au-delà des remous qui ont entouré sa post-production et des déclarations des comédiens ayant tourné dedans, sera donc en salle le 18 septembre prochain et ne devrait pas dépayser les aficionados du cinéaste binoclard.

Fidèle à ses obsessions et à cette tonalité douce-amère qui colore la majorité de ses films, Woody Allen livre une comédie romantique qui navigue continuellement entre désenchantement et naïveté sentimentale. Plutôt à l’aise dans le costume de l’alter-ego complexe et farfelu, Timothée Chalamet fait figure de digne successeur de la nouvelle génération tandis qu’Elle Fanning et Selena Gomez s’émancipent de leur partenaire masculin, pour mieux le retrouver, ou pas.

Dans ce nouvel opus, il égratigne régulièrement la classe aisée – à laquelle il s’inclue habilement – et les privilèges générationnels, questionne le journalisme actuel mais n’en oublie pas de brosser une romance pluvieuse superbement éclairée par le chef-op Vittorio Storaro. Évoquant la crise de créativité et les doutes inhérents à l’artiste de cinéma (on devine assez facilement une sorte d’auto-critique, lui qui a parfois eu du mal à retrouver l’inspiration, à force de tourner tant et si rapidement), Un jour de pluie à New-York remet l’amour au cœur du jeu après les tourments adultères du décevant Wonder wheel. Et quand arrive l’épilogue, qui embrasse son imagerie romantique de plein cœur, on pourrait presque voir une boucle qui se referme, au crépuscule d’une carrière faite de hauts remarques et de coups de mou durables.



Bande-annonce

Au cinéma le 18 septembre 2019