featured_homesman

THE HOMESMAN

3
Médiocre

En 1854, trois femmes ayant perdu la raison sont confiées à Mary Bee Cuddy, une pionnière forte et indépendante originaire du Nebraska. Sur sa route vers l’Iowa, où ces femmes pourront trouver refuge, elle croise le chemin de George Briggs, un rustre vagabond qu’elle sauve d’une mort imminente.

La vieille fille, le rustre et les folles…

Pour faire un bon western, certains pensent qu’il suffit de deux ou trois acteurs oscarisés, de jolis paysages mis en valeur par une belle photographie et quelques coups de feu… Tommy Lee Jones prouve avec The Homesman que c’est bien loin d’être suffisant. Ne sachant guère où il va, ce western flirtant avec le burlesque (avec son humour cocasse et ses rebondissements sortis de nulle part) ne convainc jamais.

Dans The Homesman, tout parait figé derrière une mise en scène trop maîtrisée pour faire jaillir la moindre émotion. Hilary Swank, actrice affreusement maniérée, agace au lieu d’émouvoir. Tommy Lee Jones connait ses forces et ses faiblesses et s’offre un rôle taillé sur mesure : un baroudeur grincheux dissimulant son bon coeur derrière son égoïsme grossier. Original. Le reste du casting n’est pas plus enthousiasmant avec une Meryl Streep cantonnée à de la figuration lors de l’interminable épilogue du film et une Hailee Steinfeld probablement cactée seulement pour interpréter le double anti-féminin de Swank. 

On ressent l’intention de son auteur de dépoussiérer le genre par une auto-dérision bienvenue (les quelques sourires occasionnés nous empêchant de sombrer définitivement dans un sommeil profond). Malheureusement, celle-ci met paradoxalement en péril l’équilibre plus que précaire de ce faux-western engoncé dans son académisme et ses maladresses. Particulièrement soporifique, The Homesman est un road-trip bancal sans liant où les rencontres s’enchaînent au hasard des idées ajoutées pèle-mêle à ce scénario aussi décousu que rebutant. On comprend mieux pourquoi celui-ci est reparti bredouille du Festival de Cannes malgré des retours incompréhensiblement positifs…

La fiche
thb_BlackCoal

THE HOMESMAN
Réalisé par Tommy Lee Jones
Avec Hilary Swank, Tommy Lee Jones
Etats-Unis – Western, Drame
18 mai 2014
Durée : 122 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de