still_Song-to-song-Gosling-Mara

SONG TO SONG

Grâcieux

Une histoire d’amour moderne, sur la scène musicale d’Austin au Texas, deux couples – d’un côté Faye et le chanteur BV, et de l’autre un magnat de l’industrie musicale et une serveuse – voient leurs destins et leurs amours se mêler, alors que chacun cherche le succès dans cet univers rock’n’roll fait de séduction et de trahison.

Le temps d’une chanson.

On reprend la formule telle qu’on commence à la connaître. Des personnages très célèbres filmés en très haute définition, des séquences impressionnistes en basse définition, la tentative de saisir un réel qui échappe. Un montage libre et fluide, des personnages qui se tournent autour, ne se parlent pas toujours, dansent avec la caméra et des voix-off qui prennent le relais pour exprimer l’indicible. Les thèmes abordés sont les mêmes qu’auparavant : trouver et préserver l’amour (À la merveille), s’affirmer face à la vanité du monde et des apparences (Knight of Cups)… Rien de nouveau sous le soleil texan. La trame pourrait presque évoquer du Sofia Coppola : une poignée de jeunes gens blancs, riches et beaux qui cherchent un sens à leur vie.

Mais il se pourrait que le dispositif malickien trouve avec Song to Song un point d’équilibre nouveau où la forme filmique libre épouse les aspirations musicales de ses personnages. La musique étant la forme d’art la plus abstraite, ne faisant pas nécessairement appel à la rationalité, elle agit comme un liant immatériel entre le scénario et la forme du film – elle permet d’unifier le storytelling lyrique si caractéristique du cinéma de Malick.

Ainsi, sans jamais tomber dans le vidéoclip, la ronde amoureuse des personnages s’orchestre comme un grand ballet, joue contre joue, chanson après chanson, la musique justifiant toutes les bizarreries apparentes. Lykke Li murmure des phrases mystérieuses à Ryan Gosling sous un avion et c’est très bien comme ça. Si on accepte de s’abandonner un peu à la valse, l’enchantement pourrait bien prendre place. Et cette expérience sensorielle, qu’elle charme ou non, a le mérite de n’avoir sa pareille nulle part ailleurs – ni au cinéma, ni dans la vie.

La fiche

SONG TO SONG
Réalisé par Terrence Malick
Avec Ryan Gosling, Rooney Mara, Michael Fassbender, Natalie Portman, Lykke Li, Cate Blanchett, Holly Hunter…
Etats-Unis – Musical, romance
Sortie : 12 juillet 2017
Durée : 128
 min




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre