featured_Simon-et-Theodore

SIMON ET THÉODORE

Attachant

Simon va bientôt devenir père. Mais comment ce jeune homme hors-normes pourrait-t-il s’occuper de son enfant s’il ne parvient pas à prendre soin de lui ? Sa rencontre avec Théodore, ado attachant et teigneux élevé par sa mère, va sérieusement bouleverser ses… incertitudes. Le temps d’une nuit, tandis que l’épouse de Simon et la mère de Théodore font front commun, les deux insoumis se lancent dans une course folle… Vers l’acceptation de soi ?

Les deux font le père.

Simon, c’est un futur père, un peu instable, mais surtout violent envers lui-même. Alors quand sa route croise celle de Théodore, petit garçon en pleine rébellion contre son paternel et aimant jouer des poings, un lien plus qu’évident naît entre les deux. Un lien qui trouve sa grâce dans l’errance parisienne des deux personnages, du côté de la Place de Clichy, où les situations rocambolesques s’enchaînent façon Rivette et son Pont du Nord. Théodore veut faire un “resto basket”, Simon regrette sa vie de célibataire en draguant lourdement une serveuse qu’il trouve “bonne”, tandis que les femmes, elles, assurent un max.

Car Simon et Théodore, ce n’est pas que l’histoire de Simon et Théodore. C’est aussi celle de la mère du petit garçon, Edith, et de la femme du futur père, Rivka. Incarnée par Mélanie Bernier, c’est avant tout elle qui va tenter de réparer les bêtises de son petit copain, tout en essayant de gérer sa grossesse et sa place de rabbin (il n’existe que trois femmes exerçant cette profession en France). Car le religieux et la spiritualité, incarnés par ce personnage aux solides épaules, ont aussi une place particulière au sein du récit. Il y est question de rédemption, de pardon, de filiation, de croyances… Des sujets déjà présents dans le premier film de Mikael Buch, Let My People Go!.

Les hommes n’y sont pas incapables, mais les femmes de leur vie jouent un rôle important dans leur stabilité. Rivka, elle, joue le rôle de lien entre tous ces personnages. Celui qui permettra peut-être à ces derniers de se retrouver. La colère, elle, sert également d’exutoire à ces personnages sortis tout droit de la Nouvelle Vague (avec un soupçon de Sidney Lumet).

Feel good-movie frenchie de ce mois de novembre, Simon et Théodore brille par son casting (pour paraphraser la tagline du film) furieusement attachant.

La fiche

SIMON ET THÉODORE
Réalisé par Mikael Buch
Avec Félix Moati, Nils Othenin-Girard, Mélanie Bernier…
France – Comédie dramatique
Sortie : 15 novembre 2017
Durée : 
84 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de