still_harry-dean-stanton-lucky

LUCKY

Vibrant et poétique

Lucky est un vieux cow-boy solitaire. Il fume, fait des mots croisés et déambule dans une petite ville perdue au milieu du désert. Il passe ses journées à refaire le monde avec les habitants du coin. Il se rebelle contre tout et surtout contre le temps qui passe. Ses 90 ans passés l’entrainent dans une véritable quête spirituelle et poétique.

Farewell, lonesome cowboy.

Harry Dean Stanton nous a quittés le 15 septembre dernier. L’homme qui marchait dans le désert dans Paris, Texas ne comptait pas nous laisser sans un dernier baroud d’honneur. Lucky pourrait être celui-ci, en forme de vibrant testament. Sur la vie, le temps qui passe, la vieillesse.

Réalisé par le comédien John Carroll Lynch, Lucky lui offre l’un de ses tout derniers rôles et un beau couronnement pour une carrière admirable où les rôles principaux auront pourtant été rares. Dans un petit village du sud des Etats-Unis, un vieil homme solitaire et routinier continue son petit train de vie, avec une forme incroyable pour ses 90 ans, allumant une cigarette avec la régularité d’un métronome. Alors que le spectateur accompagne le vieillard à travers ses journées (principalement organisées autour de sa gymnastique matinale, son café du matin, ses promenades, ses mots croisés et quelques émissions TV, et son Bloody Mary en soirée…), il est amené à s’interroger sur le sens de tout cela.

Aussi sage qu’espiègle et irrévérencieux, Lucky est un dernier tour de danse mélancolique et contemplatif, que quelques chafouins pourront trouver lent et taiseux, regrettant son apparent minimalisme dramaturgique. Pourtant, les interactions de son personnage en font toute la beauté et la profondeur. Certaines, intimes, d’autres plus anodines. La plupart, au détour d’un détail, évoque en creux (ou plus directement) les questions de la mort(alité), la religion, l’amitié, la solitude…  Ces échanges, authentiques et touchants, prennent une résonance d’autant plus forte mis en perspective avec la disparition de son interprète.

Celui-ci tire sa révérence sur l’un de ses plus beaux rôles, dans une lumineuse méditation existentielle, attachante et drôle, ne manquant ni de coeur, ni d’une âme – n’en déplaise à son protagoniste principal. Celle des films rares.

La fiche

LUCKY
Réalisé par John Carroll Lynch
Avec Harry Dean Stanton, David Lynch…
Etats-Unis – Drame
Sortie : 13 décembre 2017
Durée : 
88 min




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre