still_lenfantdenhaut

L’ENFANT D’EN HAUT

 

URSULA MEIER | 97 MIN | 18 AVRIL 2012 | LEA SEYDOUX, KACEY MOTTET KLEIN, GILLIAN ANDERSON

Simon, 12 ans, emprunte l’hiver venu la petite télécabine qui relie la plaine industrielle où il vit seul avec sa sœur Louise, à l’opulente station de ski qui la surplombe. Là-haut, il vole les skis et l’équipement des riches touristes qu’il revend ensuite aux enfants de son immeuble pour en tirer de petits mais réguliers bénéfices. Louise, qui vient de perdre son travail, profite des trafics de Simon qui prennent de l’ampleur et devient de plus en plus dépendante de lui…

Précédé d’une réputation assez élogieuse, L’enfant d’en haut est pourtant un film d’une banalité certaine et d’un intérêt plus que relatif. L’idée de départ est là mais jamais son développement ne sera à la hauteur. Alors oui il y a bien de brèves séquences qui maintiennent l’intérêt quelques instants, notamment les confrontations du petit Simon avec Mike ou la mère de famille anglaise (campée avec classe par Gillian Anderson). Mais ce n’est pas suffisant. Les aiguilles de l’horloge semblent se figer fréquemment tellement le temps paraît long. 

Le film tourne à vide et en rond, malgré les efforts de ses interprètes, et ne sait pas où il va. Pire, il semblerait qu’Ursula Meier ne sache pas comment le conclure. Il faut dire qu’elle se met une sacrée balle dans le pied en cours de parcours avec sa « révélation ». Le minimalisme de son histoire et de son cadre semblent alors devenir trop pesants pour ses personnages si bien qu’elle semble ne pas savoir qu’en faire. L’enfant d’en haut aurait été un très bon court métrage de vingt minutes mais son auteure n’a pas su éviter le piège du long. On s’ennuie donc pendant 1h10.

note_L1_2




3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
[récap] LES BLEUS DE 2012 : LES INTERMÉDIAIRES « LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAWilyrahASBAF Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ASBAF
Invité
Ça va, 1h10 c’est pas non plus la mort, t’as pas Pokerist sur ton iphone ?
trackback
[…] L’ENFANT D’EN HAUT, de Ursula Meier […]