still_oz

LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ

SAM RAIMI | FANTASTIQUE | USA | 127 MIN | 13 MARS 2013 | JAMES FRANCO, MILA KUNIS, MICHELLE WILLIAMS

LORSQUE OSCAR DIGGS, UN PETIT MAGICIEN DE CIRQUE SANS ENVERGURE À LA MORALITÉ DOUTEUSE, EST EMPORTÉ À BORD DE SA MONTGOLFIÈRE DEPUIS LE KANSAS POUSSIÉREUX JUSQU’À L’EXTRAVAGANT PAYS D’OZ, IL Y VOIT LA CHANCE DE SA VIE. TOUT SEMBLE TELLEMENT POSSIBLE DANS CET ENDROIT STUPÉFIANT COMPOSÉ DE PAYSAGES LUXURIANTS, DE PEUPLES ÉTONNANTS ET DE CRÉATURES SINGULIÈRES ! MÊME LA FORTUNE ET LA GLOIRE ! CELLES-CI SEMBLENT D’AUTANT PLUS SIMPLES À ACQUÉRIR QU’IL PEUT FACILEMENT SE FAIRE PASSER POUR LE GRAND MAGICIEN DONT TOUT LE MONDE ESPÈRE LA VENUE. SEULES TROIS SORCIÈRES, THÉODORA, EVANORA ET GLINDA SEMBLENT RÉELLEMENT DOUTER DE SES COMPÉTENCES… Sam Raimi, adulé par certains pour ces films d’horreur et sa trilogie Spiderman (qui souffrait pourtant de sacrées faiblesses), revient au cinéma avec une adaptation du célèbre magicien d’Oz, réclamée et produite par Disney. Raimi n’est pas le premier auteur de renom à collaborer avec la firme, Tim Burton ayant auparavant réalisé l’effroyable et vilain Alice aux pays des merveilles il y a quelques années. Cette nouvelle collaboration n’est malheureusement pas plus aboutie puisque ce Monde fantastique d’Oz souffre des mêmes défauts et de la même navrante pauvreté que le métrage précédemment cité : des effets visuels et spéciaux tellement laids qu’on serait prêt à se crever les yeux, des dialogues tellement stupides que l’on envisage de se percer volontairement les tympans, des personnages acidulés et sans relief, des acteurs tous plus mauvais les uns que les autres… Mila Kunis devrait en toute logique décrocher son Razzie award avec ce rôle qui pourrait la discréditer définitivement en tant qu’actrice, Rachel Weisz semble absolument ravie d’être là et Michelle Williams nous rappelle les meilleurs épisodes de Dawson, affublée d’un diadème doré made in Taïwan… Enfin, James Franco nous la joue comme aux Oscars en mode minimum syndical. Je ne pourrais pas terminer cet article sans mentionner ses effroyables costumes et maquillages ? Le(s) responsable(s) méritent la pendaison – avec leurs acolytes de Cloud Atlas– pour un travail bâclé digne des plus mauvaises séries TV des années 90, transformant Mila Kunis en Shrek hystérique et Michelle Williams en Barbie Princesse. Vous l’aurez compris, ce Monde d’Oz n’avait rien de fantastique, au contraire. Sam Raimi signe là un navet à la hauteur du Alice de Burton, venant dangereusement concurrencer Sublimes créatures au titre de plus mauvais film de l’année 2013. 




8
Poster un Commentaire

avatar
7 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
Entretien avec Zach Braff | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAFLOP FILMS 2013 | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMANanarozChonchonFlow Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
pierreAfeu
Invité
N’importe quoi ! Le film est supérieur en tous points au Alice de Burton… Cette critique sent la mauvaise foi à plein nez. 😉
Thom Left
Invité
Thom Left
Que dire de plus… je suis désolé pour ce choix absolument immonde
Flow
Invité
Lol. Je ne serais pas aussi méchant mais c’est vrai que ce Oz sent le sapin ^^
Chonchon
Invité
Le magicien d’Oz m’émerveille depuis que je suis enfant… j’étais hyper curieuse de cette version moderne. Mais là, vous me faites peur, ça n’a pas l’air terrible.
Nanaroz
Invité
Nanaroz
Le film est un navet c’est clair, mais pas d’accord pour la comparaison avec le « Alice » de Tim Burton, qui avait une véritable patte artistique, et de très jolies séquences.
Burton utilisait les CGI pour recréer (et adapter) l’univers de Lewis Caroll de façon souvent très belle et merveilleuse.
Le film de Sam Raimi n’est qu’un digets d’images composites numériques toutes plus laides les unes que les autres.
D’un point de vue artistique, rien à voir.
trackback
[…] Le monde fantastique d’Oz – Sam Raimi […]
trackback
[…] besoin d’acteurs efficaces tout de suite. Et je savais ce que mes acteurs valaient, depuis Le monde fantastique d’Oz, Scrubs ou Garden State. Je pouvais essayer de les rendre encore meilleurs, mais ils allaient être […]