featured_Monde-a-toi

LE MONDE EST À TOI

Joyeux bordel

François, petit dealer, a un rêve : devenir le distributeur officiel de Mr Freeze au Maghreb. Cette vie, qu’il convoite tant, vole en éclat quand il apprend que Dany, sa mère, a dépensé toutes ses économies. Poutine, le caïd lunatique de la cité propose à François un plan en Espagne pour se refaire. Mais quand tout son entourage : Lamya son amour de jeunesse, Henri un ancien beau-père à la ramasse tout juste sorti de prison, les deux jeunes Mohamed complotistes et sa mère chef d’un gang de femmes pickpockets, s’en mêle, rien ne va se passer comme prévu !

Le Nouveau Monde.

À seulement 37 ans, Romain Gavras a déjà un CV bien rempli. Co-fondateur du collectif Kourtrajmé avec Kim Chapiron, le fils de Costa-Gavras cultive depuis tout jeune une culture visuelle urbaine très marquée. Avant tout clippeur que le monde entier s’arrache ; on lui doit des tubes de Justice, M.I.A, Jay-Z/Kanye West et plus récemment Jamie XX, le réalisateur s’est lancé au cinéma en 2010 avec son premier film Notre jour viendra. Accueilli froidement par la critique et le public, Gavras s’est laissé le temps pour revenir avec un deuxième film jouant avec les codes de la farce et du polar : Le Monde est à Toi ; qui a eu les honneurs de la Quinzaine des Réalisateurs au dernier Festival de Cannes.

Ce Monde c’est François, un gentillet petit dealer de quartier qui rêve de lancer son business de revendeur de Mr Freeze au Maghreb et qui va devoir composer avec un entourage lourdingue. Avec ce pitch tarantinesque, le réalisateur s’éclate à donner vie à une comédie barrée, parfois à côté de la plaque mais clairement généreuse. Le film a en tout cas le mérite de foutre un bon coup de pied au cul de la comédie française tiédasse. Ultra référencé, Le Monde est à Toi est une petite bombe pop qui joue avec les fascinations d’une certaine jeunesse d’aujourd’hui et avec les doutes d’une autre.  

Entre ses potes et sa réputation, Gavras réunit un casting parfait. On retrouve les cadors : Cassel, en beau-père beauf passionné par les théories du complot Youtubesque, Adjani en mère envahissante période Absolutely Fabulous, François Damiens en recruteur de migrants ; et la jeune garde avec Karim Leklou et Oulaya Amamra (Divines) en tête, qui s’éclatent clairement tous dans ce bordel sans nom qui multiplie les scènes absurdes. Ça gueule, ça fume, ça vanne, ça crache ; bref ça fait beaucoup de bruit, c’est parfois épuisant et ça va clairement en laisser plus d’un sur le côté, mais ça fonctionne plutôt bien à partir du moment où on met tout ça sur le compte de la dérision et du second degré.

Avec une mise en scène toujours très clipesque, et une BO volontairement aguicheuse (on y entend en vrac Balavoine, Jul, Sardou, PNL, Jamie XX, Voulzy…), le réalisateur filme les lieux désolés comme personne : entre une cité de banlieue parisienne et Benidorm (soit la plus grosse aberration touristique du littoral espagnol). On ne sait en revanche pas bien quel est le point de vue de Gavras sur ce Nouveau Monde qui ne cultive que le fric, car à force de filmer à la cool ces travers de notre époque on en oublierait presque sa navrance abyssale.

La fiche

LE MONDE EST À TOI
Réalisé par Romain Gavras
Avec Karim Leklou, Isabelle Adjani, Vincent Cassel…
France – Comédie, action

Sortie : 15 août 2018
Durée : 94 min

Remerciements ; Forum des images




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des