featured_Le-jour-d-après

LE JOUR D’APRÈS

Mineur
 Areum s’apprête à vivre son premier jour de travail dans une petite maison d’édition. Bongwan, son patron, a eu une relation amoureuse avec la femme qu’Areum remplace. Leur liaison vient de se terminer. Ce jour-là, comme tous les jours, Bongwan quitte le domicile conjugal bien avant l’aube pour partir au travail. Il n’arrête pas de penser à la femme qui est partie. Ce même jour, la femme de Bongwan trouve une lettre d’amour. Elle arrive au bureau sans prévenir et prend Areum pour la femme qui est partie… 

Variations sur le même t’aime.

    • Cannes et Hong Sang-soo :  Fréquemment appelé sur la Croisette (en compétition ou à Un Certain Regard), le prolifique réalisateur sud-coréen a étonné tout le monde en rapportant dans ses bagages deux films pour cette 70ème édition. Après La Caméra de Claire, tourné lors du festival l’année passée et diffusé hors compétition, il s’est invité parmi les dix-neuf prétendants à la Palme d’or avec Le Jour d’après, film-surprise attendu de pied ferme par ses aficionados.
    • Notre avis : Sans être profondément radical, le cinéma de Hong Sang-Soo requiert une connivence immédiate pour déployer ses ailes en exerçant son pouvoir de fascination sur le spectateur. Grand adepte des variations sur un même thème, le réalisateur touche ou indiffère selon notre sensibilité, contraint de laisser parfois sur le bas-côté une audience agacée par ce cycle que rien ne paraît réussir à briser. Avec Le Jour d’après, Hong Sang-Soo reste fidèle à sa recette : quelques personnages en plein désordre amoureux bavardent à huis-clos (souvent autour d’une table) dans un mélange doux-amer de comédie et de drame. Charmant mais mineur et ronronnant, le film ne fera, dès lors, pas changer d’avis les plus réticents en faisant résonner une petite musique trop familière pour emporter ou bouleverser. Dommage.
    • Accueil des festivaliers :  Érigé en Palme d’Or par une partie de la presse, le film a été plus fraîchement accueilli en séance officielle. Le jury devra trancher.
    • Palmomètre : Difficile de faire un pronostic sur un tel film car un coup de cœur collectif reste tout à fait possible. Dans l’absolu, on imagine plutôt – en cas de présence au palmarès – un prix du jury ou une récompense pour l’interprète féminine.

 
LE JOUR D’APRÈS – Corée du sud – Drame Sortie prévue : 7 juin 2017. Réalisé par : Hong Sang-soo. Avec : Isabelle Huppert, Toby Jones, Mathieu Kassovitz… Durée : 110 minutes. 




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des