still_dernierexorcism

LE DERNIER EXORCISME – PART 2

ED GASS-DONNELY | HORREUR | USA | 87 MIN | 13 MARS 2013 | ASHLEY BELL, JULIA GARNER

ON AVAIT LAISSE LA JEUNE NELL SWEETZER  APRES SA DERNIERE SEANCE D’EXORCISME. SI ELLE TENTE DE SE RECONSTRUIRE DANS UNE SORTE DE MAISON DE REPOS POUR JEUNES EN DIFFICULTE, ELLE SERA VITE RETROUVEE PAR UN DEMON BIEN DECIDE A NE PAS LA LÂCHER… On nous avait menti : Le Dernier exorcisme n’était pas le dernier. Et, au regard de la conclusion de cette « Part II », impossible de ne pas imaginer qu’il y aura encore au moins une suite aux aventures de Nell. Pourtant, rares sont ceux qui l’attendront frénétiquement, tant ce sequel peine à se hisser au – bon – niveau du premier. Ed Gass-Donnely abandonne le found footage (ce qui n’est pas un mal en soit), en revanche, il a aussi laissé au placard tout souci d’originalité. Le Dernier exorcisme se démarquait des autres films récents consacrés à des histoires de possessions (Le Dernier rite, Le Rite, Devil Inside, Possédée…) parce qu’il mettait en scène un révérend-crapule, aussi compétent en exorcisme qu’une poule en ski de fond, recourant à divers trucages ingénieux pour simuler des manifestations démoniaques. Tourné sous la forme d’un documentaire, il parvenait, malgré ses incohérences, à surprendre et même, c’était le but, à faire flipper, sans oublier une petite dose d’humour et d’émotion avec une Nell attendrissante. On retrouve cette héroïne dans ce deuxième opus – Ashley Bell continue à se donner du mal pour composer un personnage crédible – mais tout ce qui incitait le spectateur à éprouver de l’empathie à son égard a disparu. On peine à se soucier réellement de son sort tant Le dernier exorcisme : Part II pêche par son manque de rythme et d’enjeux. Ed Gass-Donnely abuse de jump-scares faciles et, hormis de belles scènes dans l’ambiance du Mardi Gras de La Nouvelle-Orléans, il peine à injecter suffisamment de tension pour scotcher le public aux sièges. On se dit qu’il nous parle, de manière métaphorique, de l’éveil d’une jeune femme à sa sexualité – entre curiosité, fascination, répulsion et culpabilisation – mais cette piste de lecture se casse vite la figure. Peut être ne faut-il pas prêter de telles velléités à un film qui n’arrive même pas à remplir le cahier des charges sur le plan de l’effroi. Pour moi, ce Dernier exorcisme : Part II risque bien d’être le dernier. – FabR. 




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
ffred
7 années il y a

Une poule en ski de fond…ah ah ah…très drôle…
Une fois encore bien d’accord…c’est complètement raté…et surtout ça ne fait pas peur ! Malheureusement, c’est évident avec cette fin qui n’en est pas une, nous auront bien droit au part III…

Wilyrah
Administrateur
Reply to  ffred
7 années il y a

Je n’ai pas vu les parties 1 et 2, je ne pense pas aller voir la 3e 🙂

Chonchon
7 années il y a

C’est vrai que le premier opus n’était pas tip top… La poule en ski de fond est bien vue !
Je ne pourrai m’empêcher de voir ce deuxième, je suis atteinte de collectionnite aiguë de films… même quand ils ne sont pas bons. En plus les films fantastiques, on en a si peu…

3
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x