featured_Last-flag-flying-Bryan-Cranston

LAST FLAG FLYING

Attachant

En 2003, Larry « Doc » Sheperd, un ancien médecin de la Navy, retrouve Sal Nealon, un gérant de bar et le révérend Richard Mueller. Tous les trois ont combattu ensemble au Vietnam mais ils ne s’étaient pas revus depuis trente ans. Larry est venu leur demander de l’accompagner aux funérailles de son fils, mort au combat en Irak et dont le corps vient d’être rapatrié aux Etats-Unis. Sur la route, l’émotion se mêle aux fous-rires car les trois hommes voient leurs souvenirs remonter et ils retrouvent leur camaraderie…

Mémoires de (nos) Pères.

Last flag flying n’est pas le genre de film qui débarque en claironnant, à l’image de son réalisateur, tournant ses films sous les radars pour offrir ça et là de superbes pépites indépendantes. Richard Linklater (Boyhood), qui a co-écrit ici l’adaptation d’un roman de Darryl Poniscan, signe un drame intimiste sur la mémoire, évoquant en creux le sentiment de culpabilité entourant les engagements militaires de l’Oncle Sam. En proposant un film post-war qui s’écarte des conséquences directes et préfère scruter celles à long terme sur les combattants de la bannière étoilée, Linklater prend le contre-pied de ses illustres aînés (de Voyage au bout de l’enfer à Jarhead en passant par La dernière corvée, avec lequel il semble entretenir une sorte de filiation).

Linklater s’offre un superbe porte-parole avec le personnage interprété royalement par Bryan Cranston, volant la vedette à ses deux partenaires, au profit d’un sens doux-amer de la provocation et de la révolte. Comme souvent, le cinéaste s’appuie sur sa plume remarquable et sa direction d’acteurs pour intégrer le spectateur au périple, comme embarqué dans ce road-trip teinté de deuil, de solidarité et de camaraderie. Alors que les trois hommes reconstruisent des liens d’amitié, le passé refait inévitablement surface, les rancoeurs et les regrets avec. Last flag flying ne fait pas partie de ces films spontanément aimables. Distillant sa mélancolie et son humour trouvant sa juste place au milieu de la tragédie, ce baroud d’honneur réunissant trois comédiens emblématiques réussit là où Zach Braff et Jon Turteltaub (pour ne citer qu’eux) manquaient leur coup. L’alchimie fonctionne très bien entre les trois protagonistes jusqu’à un épilogue poignant. Malgré quelques petits arrêts en gare trop durables, Linklater délivre un road-movie plaisant et attachant.

La fiche

LAST FLAG FLYING
Réalisé par Richard Linklater
Avec Bryan Cranston, Steve Carell, Laurence Fishburne…
Etats-Unis – Comédie dramatique
Sortie : 17 janvier 2018
Durée : 122 min




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre