featured_lady-bird-critique

LADY BIRD

Plaisant

Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird ait perdu son emploi.

Petit oiseau quittera le nid.

Que ce soit clarifié immédiatement : Lady bird fait clairement partie des bons films de ce début d’année mais il se pourrait bien que le premier long-métrage de Greta Gerwig soit légèrement dépassée par sa hype venue des Etats-Unis. Tout ce que son film réussit et raconte, solidement, a déjà été fait et vu dans d’autres films tournant autour d’adolescent(s) ayant le sentiment d’être coincés dans une existence dont ils ne savent que faire, dans un monde trop petit pour eux. Dans la veine typique des productions indépendantes à petit budget, cette coming-of-age story amusante et attachante se regarde sans déplaisir.

Au coeur de Lady Bird, titre éponyme en référence au surnom que se donne la jeune Christine McPherson, il y a un personnage haut en couleurs qui a le mérite de ne rien faire pour se rendre particulièrement appréciable au premier abord. Rien de problématique là-dedans, soit dit au passage. Saoirse Ronan, qui interprète la jeune et indomptable Lady Bird, est absolument parfaite, conférant à son personnage un caractère singulier et toute l’épaisseur nécessaire à ce qui aurait pu être une ado ronchonne passe-partout, transmettant autant sa détermination que ses doutes avec beaucoup de justesse. Mais si Ronan est le moteur du film, elle entraine dans son sillage une distribution globalement excellente, notamment Laurie Metcalf – parfaite – et Tracy Letts (ses parents à l’écran), ainsi que sa jeune amie Julie campée par la découverte Beanie Feldstein, son petit-ami insécure (Lucas Hedges) ou le nonchalant et bientôt incontournables Timothée Chalamet (la révélation de Call me by your name, en salle également le 28 février).

Si Lady bird n’est pas spécialement original ou créatif, il s’agit en revanche d’une comédie douce-amère particulièrement sympathique et généreuse, de la catégorie de celles qui aiment leurs personnages. Pour ses débuts à la réalisation, Greta Gerwig évite le piège du sentimentalisme et insuffle ce qu’il faut d’honnêteté et de charme pour susciter l’intérêt, l’attachement et un petit brin d’émotion.

La fiche

LADY BIRD
Réalisé par Greta Gerwig
Avec Saoirse Ronan, Laurie Metcalf, Lucas Hedges, Timothée Chalamet
Etats-Unis – Comédie dramatique
Sortie : 28 février 2018
Durée : 
93 min




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre