winchester helen mirren

LA MALÉDICTION WINCHESTER

Déjà Vu

Sarah Winchester, riche héritière des Winchester, vit recluse dans son manoir. Elle est persuadée d’être hantée par les fantômes de tous ceux morts sous les balles vendues par ses ancêtres…

Gothique en plastique.

Capable du meilleur (Predestination et sa boucle temporelle totalement mindfuck) comme du pire (l’insupportable Undead, leur premier long), les frères Spierig sont actuellement en pleine frénésie créative : six mois seulement après le 28ème épisode (ou à peu près) de la saga Saw, les voilà qui nous reviennent avec La Malédiction Winchester, un film de fantômes qui a le bon goût de compter parmi ses rangs la classe britannique incarnée : Dame Helen Mirren. On était donc un peu excité à l’idée de découvrir ça, tout en espérant un traitement qui permettrait de le sortir du lot du film de fantômes classique.

Sauf que non. Visiblement pressés par le temps, les Spierig semblent avoir accordé aussi peu d’attention à leur scénario qu’à leur mise en scène, tant les éléments mis en place ont déjà été vus cent fois dans d’autres films plus ou moins similaires. Formellement parlant, La Maison Winchester sent tellement la paresse qu’on en vient presque à douter de la présence des frangins sur le plateau. Helen Mirren fait ce qu’elle peut, en faisant très bien la vieille dame pas commode, face à un Jason Clarke qui rame pour nous faire croire à un gros chagrin provoqué par un trauma familial qui laisse indifférent.

Tout au plus, le spectateur avisé pourra s’amuser de la présence de deux comédiens passés par la case Mad Max (Bruce Spence dans le second, Angus Sampson dans le quatrième). C’est tout de même très peu. Le film se rêve en conte gothique à la Roger Corman ou Mario Bava, gorgé de romantisme macabre et bardé de couleurs chatoyantes – il s’avère finalement aussi passionnant et impliquant qu’un tour dans l’attraction de la maison hantée à Disneyland. Et lorsque le carton final nous affirme avec grandiloquence que cette maison Winchester reste l’une des plus hantées au monde (sources ?), c’est davantage le rire que l’effroi qui nous étreint.

La fiche
la malediction winchester affiche

LA MALÉDICTION WINCHESTER
Réalisé par Michael & Peter Spierig
Avec Helen Mirren, Sarah Snook, Jason Clarke…
Etats-Unis – Horreur

Sortie (e-cinema) : 10 mai 2018
Durée : 100 min




Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des