Still_IFLL3

IT FELT LIKE LOVE

7
Troublant

LILA DÉCIDE DE VAINCRE SON ENNUI ET SA SOLITUDE. ELLE S’INVENTE ALORS UNE HISTOIRE D’AMOUR AVEC SAMMY, UN JEUNE VOYOU QUI L’IGNORE COMPLÈTEMENT.

Trouble adolescent

Chronique adolescente minimaliste, It felt like love suit le quotidien de Lila, jeune adolescente réservée qui passe une grande partie de son temps avec sa copine Chiara ou son sympathique et jeune voisin Nate. Dans l’ombre de Chiara, qui collectionne visiblement les conquêtes amoureuses, celle-ci va s’inventer un flirt avec un petit frimeur du coin qui ne semble pourtant pas lui porter le moindre semblant d’intérêt. Premier film de la réalisatrice Eliza Hittman, présenté à Sundance l’an passé, It felt like love est une oeuvre délicate sur la solitude adolescente et l’éveil sexuel qui se fait parfois attendre pour certains qui le regardent de loin. La jeune cinéaste a réalisé ce premier long-métrage dans l’idée de suivre une jeune fille voulant vivre de nouvelles expériences et représenter l’éveil sexuel sous sa véritable forme – et pas seulement sur le côté sentimental sur lequel il est souvent dépeint. Son objectif était de montrer les moments difficiles du passage de l’enfance à l’adolescence, la solitude ou les « petites humiliations enterrées dans nos mémoires », tout en abordant quelques tabous concernant la sexualité et l’identité d’une adolescente.

Avec quelques éléments autobiographiques, Eliza Hittman nous offre un film très juste, intriguant et perturbant, touchant et poétique, tourné dans un Brooklyn méconnaissable et porté par une jeune comédienne qui s’affirme comme une vraie découverte et qu’il sera bon de suivre à l’avenir si d’autres rôles lui sont offerts : Gina Piersanti. Sa présence à l’écran est lumineuse. Elle s’avère épatante d’ambiguité pour une jeune actrice débutante, offrant mystère et vulnérabilité derrière ce visage juvénile. Le film se referme sur une image habile, symbole des multiples visages de son personnage. Récit initiatique contrarié, sensuel et frustré, It felt like love est un joli film qu’il serait bon de recommander, surtout qu’il souffre d’une bien trop faible diffusion sur nos écrans. Sofia Coppola ne sait plus le faire. Soit. Eliza Hittman reprend avec talent et délicatesse le flambeau des errements adolescents.  


IT FELT LIKE LOVE

RÉALISÉ PAR ELIZA HITTMAN

USA – 82 MIN – DRAMA

AVEC GINA PIERSANTI, CASE PRIME

17 JUILLET 2013




13
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
8 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
CarobarusFlowOlafWilyrahA. Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
A.
Invité
A.
Ca donne envie en tout cas ! Merci pour cette critique, je serais sans aucun doute passé à côté.
Olaf
Invité
Olaf
Je suis assez d’accord avec toi, Wilyrah, sur ta critique de I Felt Like Love. Première réaction en sortant du ciné : « ça me rappelle à quel point je ne regrette pas d’être sorti de l’adolescence ». Après…il m’a manqué quand même quelque chose pour être totalement conquis.
Flow
Invité
Je n’arrête pas de lire des critiques positives sur ce film. Ça donne envie hélas il ne passe pas près de chez moi. Je vais devoir patienter.

PS: La nouvelle version de ton site m’a tellement fait envie que je me suis lancé dans la même aventure 😉

Flow
Invité
Je ne connais pas ces cinémas ^^ J’habite dans le sud ouest, il n’y a que le CGR dans le coin ^^
Flow
Invité
Euh oui ^^ Et les cinés dont tu parlent se situent dans cette ville ? 😮
C’est à deux de route de toute façon 🙂
Flow
Invité
Mouhaha ^^
Je suis à Tarbes et/ou Pau. C’est pile entre les deux. Je suis à deux heures de Bordeaux et un peu moins de Toulouse.
Et voilà que j’étale ma vie sur le net. J’avais promis à mon psy d’arrêter xD
Carobarus
Invité
Carobarus
le film vient de sortir en DVD 😉