INTO THE WOODS

INTO THE WOODS

2
Pas fantastique

Les intrigues de plusieurs contes de fées bien connues se croisent afin d’explorer les désirs, les rêves et les quêtes de tous les personnages. Cendrillon, le Petit Chaperon rouge, Jack et le haricot magique et Raiponce, tous sont réunis dans un récit où interviennent également un boulanger et sa femme qui espèrent fonder une famille, mais à qui une sorcière a jeté un mauvais sort…

Fausse note.


Cinq ans après le médiocre Nine, Rob Marshall revient à la comédie musicale avec ce méli-mélo de conte de fées. Si l’idée paraît intéressante au premier abord, notre étincelle de curiosité s’éteint dès les premières chansons. Le calvaire vécu devant Les Misérables de Tom Hooper nous revient à l’esprit et l’attente libératrice du générique de fin se fait de plus en plus pressante.

Dans Into the woods, tout est prétexte à pousser la chansonnette. Tout. Absolument tout. Les paroles sont différentes, les intentions sont différentes, pourtant on a bien l’impression d’écouter les deux mêmes musiques tout au long du film : l’entraînante et la lancinante. Deux heures de chants interchangeables qui frisent le ridicule (parfois intentionnellement) et lassent très vite le spectateur.

La bande-originale n’est pas le seul problème de cette comédie musicale ratée. Si le point de départ du récit nous laisse espérer une histoire sympathique, très vite, les quelques bonnes idées s’emmêlent dans des anecdotes répétitives, l’embourbant entre absurdité, ridicule et niaiserie. Les retournements de situations originaux (divergents des contes de fées donc) tombent à l’eau et nous mènent vers un arc final inachevé et dépourvu d’intérêt. La dimension émotionnelle ne fonctionne pas du fait de l’ambivalence du film axé tantôt sur la cruauté, tantôt sur la parodie – ce qui nous laisse totalement de marbre face aux évènements.

Il n’y a pourtant aucune véritable faute au casting. Meryl Streep en tête, tous les comédiens campent leur rôle aussi bien que possible et interprètent leurs « chefs-d’œuvre musicaux » sans aucune fausse note (même chacun semble chercher à éclipser les autres au fil du film).

Avec Into the Woods, Disney rate encore son coup avec un énième métrage qui ne marquera pas les esprits et dont les chansons ne hanteront pas nos mémoires comme d’autres l’ont fait auparavant. D’ailleurs, lorsque le générique final annonce enfin l’issue de nos tourments, un air insupportable nous vient directement aux lèvres, comme pour coller au sentiment prédominant : « Libérés ! Délivrés ! »

La fiche

thb_Into-the-woods

INTO THE WOODS : PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS
Réalisé par Rob Marshall
Avec Meryl Streep, James Corden, Emily Blunt, Anna Kendrick, Johnny Depp…
Etats-Unis – Comédie musicale, Fantastique
Sortie en salle : 28 Janvier 2015
Durée : 124 min




1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
La poutre Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
La poutre
Invité
La poutre
Dommage, ça commence a bien faire les chansons a foisson dans les films…